• /

mercredi 30 mai 2018

Retour à la maison !




Et voilà le retour du blog sans peur et sans reproche ! Il était temps ! J'en avais envie alors je me suis dis : pourquoi pas ? Je ne prétends pas le tenir à jour comme je le faisais dans le temps, surtout que mon rythme de lecture est devenu quasi inexistant, alors on verra !


Aujourd'hui, je vous parle de deux livres qui m'ont réellement marquée cette année. Tous les deux LGBT, tous les deux issus de la création française. Tous les deux formidables à leur façon.

Il y a d'abord eu Super Tragique de Nicolas Robin, dont voici le résumé :


J'inspire. J'ai 29 ans et un grand-père à charge, un sex-appeal de batracien, un voisin barbu tatoué dans ma ligne de mire, j'écris des vannes franchouillardes pour survivre, et mon ex refait sa vie avec un cadre bancaire gogo dancer. Drôle, tendre et émouvant, Nicolas Robin est le plus bel OVNI de la littérature gaie.

Ce roman est tout bonnement incroyable. Bien écrit, intelligent, bourré d'humour, il dépeint les relations de couple, les relations familiales, la vie professionnelle avec beaucoup de finesse et de drôlerie. J'ai adoré. Ça ne tombe jamais dans le pathos. Pourtant ça pourrait, parce que certaines thématiques abordées (la solitude, la vieillesse, le stress au travail, l'ombre de l'échec professionnel) sont tout de même assez lourdes. Tout le talent de l'auteur est là. Il réussit à garder un ton léger et ironique, et porte un regard toujours hilarant sur son entourage. Belle surprise donc.



Ma seconde découverte n'en est pas vraiment une, étant donné que j'ai déjà eu l'occasion de lire le travail d'Alix Dedune, notamment sur son blog, et que j'en suis fan ! Une fois encore, avec Mattéo, elle explore avec beaucoup de talent les relations interdites, les tourments amoureux de personnages profonds et subtils dont la vie est bouleversée sous le coup de la passion.

Depuis l’arrivée du neveu de sa femme dans son quotidien de père de famille heureux, Christian n’est plus lui-même. L’attirance qu’exerce sur lui le jeune homme le laisse désemparé. À quarante-sept ans, c’est la première fois qu’il traverse une crise existentielle de cet ordre. Que faire ? Se laisser porter vers une vie nouvelle, ou bien résister et sauver son mariage ?

Mattéo est vraiment une belle histoire. L'écriture d'Alix Dedune est comme toujours impeccable, douce et maîtrisée au possible. C'est son style, j'y adhère complètement. Au-delà de l'écriture, l'histoire est belle. Vraiment. Les personnages évoluent réellement, ils deviennent meilleurs, ils apportent cette touche d'humanité à un récit qui aurait pu devenir glauque ou un peu sordide. J'aime la relation de Mattéo et Christian, la délicatesse aussi de se dernier au début du livre, qui tente d'expliquer avec ses mots, qui culpabilise et s'en veut d'éprouver ce qu'il éprouve et de faire souffrir son entourage. Chaque personnage est approfondi et possède un caractère entier, loin des clichés habituels. C'est un livre mûr et abouti, peut-être le meilleur à mes yeux. Mais c'est sans compter sur le prochain !

En tout cas, pour ceux qui ne connaîtraient pas encore cet auteur discrète, prenez le temps de la découvrir.  Vous ne le regretterez pas. Elle écrit bien, elle exprime des choses vraies à travers ses histoires. Ses personnages sont complexes et il y a beaucoup de lumière dans ses récits.

Deux romans incontournables qui font du bien et prouvent que la littérature LGBT française a encore de belles choses à nous faire découvrir !

Super Tragique - Nicolas Robin - Textes Gais - 2007
Mattéo - Alix Dedune - Auto-édition - 2018

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Tranches... de livres ! © 2014 - Designed by Tranches... de Livres !, Plugins By MyBloggerLab.com