• /

dimanche 1 mars 2015

Le Maître de Ravensley - Constance Heaven



Rien de mieux qu'une lecture légère pour s'aérer l'esprit et prendre du bon temps ! C'est dans ce but que j'ai ouvert Le Maître de Ravensley de Constance Heaven parut en 1978.

Et oh ! surprise ! On est loin de la romance sentimentale et ordinaire à laquelle je m'attendais. L'auteur nous offre au contraire une grande histoire de famille sur fond de révolte anglaise - avec certes, son panel de mystères familiaux et d'histoires d'amours contrariées !- mais surtout une très belle escapade au coeur des Fens, ces marais de l'est de l'Angleterre qui m'étaient complètement étrangers et dans lesquels je me suis égarée avec bonheur.

1829 : Oliver Aylsham est le châtelain de Ravensley. Il aime ses terres et respecte les paysans qui y travaillent et qui le lui rendent bien. Pourtant, alors qu'il se croit l'héritier légitime de Ravensley et qu'il se destine à épouser Alyne, qui fut adoptée par sa famille des années plus tôt, son monde s'écroule subitement... 

L'oncle Justin, que tout le monde croyait mort depuis des années, est de retour des Indes après y avoir fait fortune et revendique bien évidemment le domaine de Ravensley. En une journée, Oliver perd tout : le domaine et la fille qu'il aime, car Alyne refuse à présent de l'épouser. Heureusement, sa passion pour les Fens le retient dans la région et il devient le régisseur de son oncle. Cette situation lui permet aussi de rester proche non seulement d'Alyne, dont il est toujours éperdument amoureux, mais aussi des paysans du cru, dont la révolte et le mécontentement sont à leur apogée en ce milieu du XIXème siècle.

L'auteur a construit une histoire pleine de mystère au coeur d'une région peu banale dont la beauté sauvage recèle bien des dangers. Admirablement décrite par l'auteur, elle répond à la sauvagerie de ses habitants et les légendes locales ajoutent beaucoup à l'intérêt du récit. Certains épisodes donnent d'ailleurs froid dans le dos, notamment lorsque les éléments s'en mêlent, que la pluie s'abat sur la région ou que le brouillard, au crépuscule, transforme les canaux de la rivière en labyrinthes. La vie dans cette région et à cette époque devait être pleine de dangers pour les habitants auprès d'une nature aussi instable...

En ce qui concerne le récit en lui-même, j'ai particulièrement apprécié la narration à plusieurs voix qui nous permet de connaître l'état d'esprit de chacun des protagonistes. On peut ainsi constater qu'ils possèdent tous des caractères entiers, des personnalités plus profondes que ce à quoi je m'attendais pour un tel roman : personne n'est tout blanc ou tout noir. Hommes, femmes, paysans ou châtelains, les jalousies, l'envie et la convoitise s'éveillent en chacun d'eux, même les plus sages, et l'histoire de leurs vies, leurs combats et les obstacles qu'ils ont à surmonter réservent bien des surprises.

Le peuple anglais traverse une période plutôt sombre de son histoire : famine, misère et pauvreté côtoient des conditions de travail alarmantes qui vont pousser les hommes à la révolte et opérer de grandes évolutions dans leur environnement. Oliver et les siens assistent à cette révolution et vont prendre part aux changements apportés à cette région de l'Angleterre encore emprunte de sauvagerie et de superstitions. 

Une très belle lecture qui nous emporte au coeur d'une Angleterre mystérieuse. L'histoire des Aylsham est tragique mais passionnante à suivre. Apparemment, il y aurait même une suite, mais difficile à trouver...

Et pour en apprendre plus sur les Fens, c'est ici...

Le Maître de Ravensley - Constance Heaven - Editions J'ai Lu - 1981 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Tranches... de livres ! © 2014 - Designed by Tranches... de Livres !, Plugins By MyBloggerLab.com