• /

vendredi 7 décembre 2012

Les Âmes Vagabondes - Stephenie Meyer



La Terre est envahie. L’humanité est en danger. Nos corps restent les mêmes, mais nos esprits sont contrôlés. Melanie Stryder vient d’être capturée. Elle refuse cependant de laisser place à l’être qui tente de la posséder. Quelque part, caché dans le désert, il y a un homme qu’elle ne peut pas oublier. L’amour pourra-t-il la sauver ?


Ce roman, j'ai longtemps repoussé le moment de le lire. Pas envie de science-fiction, peur du style de Stephenie Meyer, pas sûre d'avoir envie de me laisser embarquer malgré les critiques élogieuses... Et puis, j'ai entendu parler de la sortie prochaine du film et j'ai voulu y jeter un oeil avant. Et au final, c'est une belle surprise, un pavé de 600 pages que j'ai littéralement dévoré en 3 jours. Et bien oui, la créatrice du couple le plus agaçant de tous les temps - la courge et le vampire qui brille - a également pondu cette histoire magnifique et originale, dont l'histoire d'amour m'a, pour le coup, vraiment interpellée. Sans parler du reste.

L'humanité a pratiquement disparue de la surface de la Terre, au profit d'entités extra-terrestres venues pour occuper les corps et contrôler les esprits des humains. Des "âmes" aux intentions pourtant pacifiques, effrayées par la violence et la brutalité de leurs hôtes et qui ont décidé de prendre le contrôle de la planète. Melanie Stryder et son petit frère font partie des survivants, jusqu'à ce que la jeune fille soit capturée et qu'on introduise en elle l'une de ces âmes : Vagabonde, une entité particulière qui a beaucoup voyagé et qui a habité de nombreux hôtes sur d'autres planètes, contrairement à ses congénères. Mais Vagabonde va vite se rendre compte que Mélanie est toujours présente quelque part dans ce corps dont elle n'arrive pas à prendre totalement le contrôle. Ses souvenirs l'étouffent, sa haine et de plus en plus difficile à supporter et la jeune fille qui n'a pas été complètement effacée tente désespérément de camoufler les indices qui permettraient de remonter la piste des derniers survivants.

L'histoire est originale parce qu'au-delà du côté science-fiction et envahisseurs de l'espace, c'est la façon dont Stephenie Meyer aborde l'occupation des corps par deux esprits diamétralement opposés qui est fascinante. Dès le départ, on discerne bien les deux voix - celle de Mélanie bien sûr, frustrée de ne plus posséder son propre corps, malheureuse et perdue, et Vagabonde, l'entité extra-terrestre qui la possède à présent et qui tient les rênes, terriblement attachante dans sa naïveté et sa douceur. Vagabonde va être amenée à côtoyer ces humains que son espèce redoute entre tous. En se retrouvant parmi eux, elle expérimente quelque chose de neuf et de bouleversant : les émotions brutes - violence, haine, jalousie, mais l'amour aussi, la loyauté et la tendresse qui composent aussi les esprits si complexes de ces êtres dont ses congénères ont décidé d'effacer l'existence. Toutes ces fameuses émotions si éloignées de la douceur et du pacifisme de ses congénères vont peu à peu l'amener à revoir son jugement sur le bien-fondé de sa présence sur Terre.


Vivre sans corps était un supplice pire qu'une prison, je le reconnaissais. Etre transportée d'un point à un autre, sans avoir prise sur le monde extérieur ni libre arbitre. Etre piégée en chair étrangère...



J'ai trouvé le récit absolument captivant. Le périple de Mélanie et Vagabonde à travers le désert, la vie dans les grottes qui est bien rendue et qui donne la sensation d'y être, les relations pas toujours faciles avec les survivants, l'amour incontrôlable et omniprésent que la jeune fille ressent pour les deux êtres qui l'ont amené à se rendre jusqu'à leur repère malgré le danger - tout est passionnant. Mais particulièrement l'évolution de Mélanie et de Vagabonde, piégées dans un même corps et obligées d'apprendre à survivre ensemble - l'une avec les aptitudes de l'autre malgré la défiance et le dégoût qu'elle inspire dorénavant aux humains. Il y a quelques longueurs mais on se laisse facilement transporter dans cette histoire pleine d'émotions. La fin est un peu facile, mais on est dans un roman jeunesse, et parfois, c'est bien agréable de terminer sa lecture sur une note agréable !





Les Âmes Vagabondes - Stephenie Meyer - Editions JC Lattès - 2008 (Ebook)


3 commentaires:

  1. Je n'ai pas lu sa série sur les vampires et comme toi, j'avais démarré ce roman avec un peu d'appréhension pour finalement être complètement emballée ! Un roman passionnant, des personnages justes, je me demandais comment elle allait se sortir de tout ça ! Je me demande ce que donnera le film ?

    RépondreSupprimer
  2. @Sandy : Je suis trop impatiente de voir le film et surtout de voir ce que les scénaristes ont fait de l'histoire ! C'est vraiment un roman sympa et original, et pourtant, j'étais loin d'être emballée au départ... Moi et Twilight... ça fait 2 !

    RépondreSupprimer
  3. C'est vrai que cette histoire a l'air spécial. Il va falloir que je parte à sa découverte.

    RépondreSupprimer

Tranches... de livres ! © 2014 - Designed by Tranches... de Livres !, Plugins By MyBloggerLab.com