• /

vendredi 16 novembre 2012

PS : I Love You - Cecelia Ahern

Holly Kennedy, qui n’a pas encore trente ans, vient de perdre son mari Gerry d’une tumeur au cerveau. Le chagrin l’anéantit. Elle croit son existence terminée. Mais avant de disparaître, Gerry a laissé dix enveloppes cachetées à son intention, avec ordre d’en ouvrir une le premier de chaque mois. Chacun de ces messages contient une consigne à mettre immédiatement en application. Futiles, incongrus, pragmatiques, sages, ou apparemment déraisonnables, ces conseils, dictés par l’amour, vont aider Holly à surmonter peu à peu son deuil et à repartir d’un bon pied dans la vie. Epaulée par se famille, ses amies, Holly va suivre point par point la liste de conseils de Gerry, sécher ses larmes, trouver un travail, vivre quelques aventures rocambolesques, et accepter l’idée de continuer à vivre et même, peut-être, de tomber de nouveau amoureuse.


J'ai entendu parler de l'histoire, j'ai vu le film, suis accessoirement tombée amoureuse de Gerard Butler, et me suis dit qu'il fallait absolument découvrir le roman à l'origine de l'histoire ! Manque de bol, j'ai été déçue... C'est rare, mais ça arrive parfois. Le livre est nettement moins attachant que ce que j'ai découvert à l'écran. Je dirais même qu'on est bien loin du charme du film...

Holly est une jeune femme effondrée depuis la mort de l'amour de sa vie : son époux Gerry. Elle refuse de sortir de chez elle ou de fréquenter des gens et se contente de passer ses journées sous la couette à pleurer sa disparition. En fait, le problème d'Holly, c'est que sa vie ne tournait qu'autour de Gerry, ce qui fait que depuis son décès, elle erre comme une âme en peine sans vraiment se sentir prête à reprendre son existence en main. Sortir, trouver un travail, faire de nouvelles connaissances sont tout simplement des choses impossibles à envisager pour Holly. Jusqu'à ce qu'elle reçoive dix lettres de Gerry rédigées peu avant sa mort et qui contiennent chacune des instructions précises pour reprendre goût à la vie. Alors, tout doucement, Holly va suivre ses conseils et remonter la pente... Tout commence avec une soirée mémorable au karaoké du coin et se poursuit avec la recherche d'un travail digne de ce nom. Sans oublier la fréquentation de ses meilleures amies qui lui permettent d'alléger son chagrin et avec qui elle tente d'oublier ses malheurs en participant à moults soirées bien arrosées...

Le problème de ce bouquin, c'est que ce n'est ni plus ni moins qu'une longue répétition des mêmes actes et des même pensées. Du début à la fin, on a droit aux sempiternels cas de conscience d'Holly et je dirais qu'après tout, jusque-là, c'est normal. Oui, il est normal qu'elle culpabilise et qu'elle se reproche de continuer à vivre, comme il est normal qu'elle envie ses amies qui, elles, poursuivent leur petit bonhomme de chemin. Le problème, c'est qu'Holly est en boucle dans ce livre. On revient sans arrêt sur les mêmes réflexions, les mêmes scènes, les mêmes gestes, jusqu'au moment gonflant où on prend conscience qu'au final, il ne se passe pas grand-chose et surtout rien de constructif malgré ses efforts. (En même temps, un an, c'est court pour reprendre goût à la vie après le décès d'un époux...) Je crois que le pire, c'est peut-être l'absence complète d'histoire, tout simplement. Alors oui, Holly va expérimenter certaines choses (dans des proportions parfois un peu ridicules mais qui constituent un grand pas pour elle), elle trouve du travail, rencontre des gens nouveaux et sort peu à peu de son chagrin, bref tout ça c'est très bien, mais finalement le récit n'est qu'une succession de scènes anodines où l'absence d'évènements intéressants nous livre une lecture barbante au possible. On se demande sans cesse où l'auteur veut en venir et mon dieu : ce que c'est agaçant !...

L'entourage d'Holly est un ramassis de filles superficielles qui passent leur temps à cancaner, à se disputer, à se réconcilier, à picoler, et qui m'ont toutes tapé sur le système ! Sans parler de sa famille pour qui je n'ai pas ressenti de réel attachement. C'est étrange, mais le seul qui a su me toucher un minimum, c'est justement son malheureux frère aîné Richard que chacun s'amuse à ridiculiser et à faire passer pour un être insensible et froid alors qu'il est dès le départ le plus émouvant de tous avec ses secrets. 

Il manque une sérieuse dose de tendresse et de coeur dans ce bouquin. Rien n'est attachant, rien n'est transcendant, pas même ces fameuses lettres reçues de Gerry après sa mort. C'est ce qu'il y a de plus terrible dans un livre qui évoque le deuil et le chagrin et qui s'appuie sur cette correspondance touchante en voulant en faire la partie centrale du récit. Cecelia Ahern a certainement voulu nous sensibiliser à la perte et au chagrin d'une jeune femme pour qui l'idée de la mort était une réalité plus que lointaine, mais elle a juste réussi à m'ennuyer profondément sans faire passer la moindre émotion à travers son histoire. On comprend bien à quel point les choses sont difficiles pour Holly. Se lever péniblement le matin et faire quelque chose des heures à venir alors que l'envie vous manque, voir les autres s'épanouir autour de soi alors que votre vie est un véritable désert affectif, supporter les regards des autres, leur hypocrisie ou leurs jugements quand vous paraissez aller mieux, tout cela est assez bien rendu par l'auteur. Le problème se situe surtout au niveau de la psychologie de ses personnages qui sont extrêmement agaçants et surtout au niveau de l'histoire en elle-même - voire l'absence d'histoire !

C'est un jugement un peu sévère pour un livre dont j'attendais peut-être trop...

Je suis arrivée laborieusement à la fin, sans même avoir envie de connaître les ultimes changements dans la vie d'Holly ou savoir de quoi son avenir sera fait. Quand on se sent aussi éloigné du destin des personnages que ce que j'ai ressenti en lisant PS : I Love You, pour moi, ça signifie simplement que le pari est loupé...

Un coup pour rien. Dommage...

PS : I Love you - Cecelia Ahern - Editions J'ai Lu - Collection Pretty Comedy - 2007


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Tranches... de livres ! © 2014 - Designed by Tranches... de Livres !, Plugins By MyBloggerLab.com