• /

lundi 27 août 2012

Les Morsures de l'Ombre - Karine Giebel



Elle est belle, attirante, disponible. Il n'a pas hésité à la suivre pour prendre un dernier verre. A présent il est seul, dans une cave, enfermé dans une cage. Isolé. Sa seule compagnie ? Sa séductrice et son bourreau. Et elle a décidé de faire durer son plaisir très longtemps. De le faire souffrir lentement. Pourquoi lui ? Dans ce bras de fer rien n'est dû au hasard. Et la frontière entre tortionnaire et victime est bien mince...

Ma première rencontre avec Karine Giebel est un succès ! J'avais repéré ce livre depuis un petit moment déjà, et puis après l'avoir acquis, je l'ai laissé somnoler sur une étagère jusqu'à ce que je me sente prête pour un bon thriller psychologique !

Dès les premières pages, on plonge dans l'horreur et la psychose avec Benoît Lorand, un flic qui se retrouve pris au piège d'une femme profondément dérangée qui veut absolument lui faire avouer quelque chose... mais quoi ?? Comme lui, on s'interroge, on garde espoir, on espère voir la fin du cauchemar arriver, ses collègues débarquer pour faire toute la lumière sur cette situation tout simplement incroyable... C'est sans compter sur l'intelligence et la terrible détermination de cette mystérieuse femme rencontrée sur le bord de la route.

Karine Giebel balade son lecteur de suppositions en interrogations, elle le fait douter, paniquer, elle le harcèle et le déstabilise à maintes reprises avant de lui assener une claque finale complètement inattendue. En dehors de quelques aspects de l'histoire un peu "bancals" et de coïncidences que je ne m'explique toujours pas, ce thriller très sombre est terriblement bien mené grâce à une écriture rythmée, un style efficace avec des dialogues durs et percutants, et des chapitres courts qui passent facilement de l'état d'esprit de Lorand à l'enquête de police dans laquelle ses collègues piétinent. Il n'y a pas de temps mort et on assiste page après page à la lente déchéance du policier dont l'incompréhension est presque aussi dure à supporter que les multiples privations auxquelles il doit faire face.

Je dois avouer que je me suis laissée prendre au piège de la suspicion et que j'ai dévoré les derniers chapitres pour pouvoir enfin connaître le fin mot de l'histoire. La psychologie des uns et des autres est parfaitement cohérente, le lecteur est tout aussi fasciné que Lorand par cette mystérieuse tortionnaire qui s'est fait un devoir de livrer justice. Même si certaines choses sont un tout petit peu agaçantes, notamment le manque de perspicacité du personnage (c'est vrai que pour un policier, il n'est pas aussi futé qu'on aurait pu le penser !) l'histoire est profondément dérangeante et distille une angoisse latente et un parfum de folie dont même la chute quelque peu décevante ne parvient pas à effacer l'attrait. 

C'est donc presque un sans faute qui me pousse à en connaître davantage sur cet auteur !

Les Morsures de l'Ombre - Karine Giebel - Editions Pocket -Collection Pocket Policier - 2009  
   

4 commentaires:

  1. l'histoire est intéressante mais verse-t-elle dans le gore et les détails sordides ? car si c'est ça, je passe mon tour

    RépondreSupprimer
  2. @Bianca : C'est un thriller psychologique, pas un film d'horreur heureusement ! Il y a certes quelques scènes violentes liées en partie à la réclusion forcée du personnage principal, mais rien de véritablement traumatisant par rapport à ce qu'on peut voir ailleurs, rassure-toi !... Les détails nous sont épargnés ! Après, il faut quand même s'attendre à quelque chose de sombre et d'angoissant.

    RépondreSupprimer
  3. Récemment j'ai acheté d'elle "Meurtres pour rédemption" sur les conseils de La Griffe Noire, il paraît qu'il est très bien. Il me reste à le lire !

    RépondreSupprimer
  4. @George : Il paraît que c'est son meilleur !

    RépondreSupprimer

Tranches... de livres ! © 2014 - Designed by Tranches... de Livres !, Plugins By MyBloggerLab.com