• /

samedi 2 juin 2012

Parfum d'Automne (La Ronde des Saisons #2) - Lisa Kleypas


Les "laissées-pour-compte", c'est ainsi que se définissent non sans ironie Lillian et Daisy Bowman, car, malgré leurs millions de dollars, elles n'ont pas réussi à trouver un mari durant la saison londonienne. Invitées chez le comte de Westcliff, qui souhaite faire affaire avec leur père, les deux jeunes Américaines sont bien obligées de revoir cet aristocrate hautain qui les prend pour des gamines mal élevées. Lillian n'ignore pas que Marcus de Westcliff la déteste tout particulièrement pour son audace et son insolence. Pourquoi, dans ce cas, lui vole-t-il un baiser dès le premier soir ? Aurait-il perdu la tête ? Veut-il rire à ses dépens ? Quoi qu'il en soit, Lillian est bien décidée à ne pas se laisser intimider par cet insupportable Anglais et ses airs de supériorité...

Nous voici de retour au domaine de Stony Cross Park dans le Hampshire ! Cette propriété magnifique appartient à l'un des célibataires les plus convoités d'Angleterre : le comte de Westcliff, qui décide de lancer sa fameuse partie de chasse annuelle. C'est l'occasion pour lui d'accueillir ses invités durant plusieurs semaines et surtout de conclure quelques belles affaires au passage. Lord Westcliff s'apprête notamment à recevoir encore une fois toute la famille Bowman réunie, dont le père est un riche homme d'affaire américain. Mais à l'idée d'être de nouveau confronté à Lillian, sa fille, Marcus Westcliff sent son flegme légendaire l'abandonner...

Car souvenez-vous de leurs dernières confrontations ! Entre Lillian et Marcus, c'était franchement pas une partie de rigolade (et que je te casse, et que je te coupe la parole, et que je t'envoie sur les roses, et que j'arbore un air renfrogné devant tant de légèreté et si peu de manières...) bref, c'était pas gagné d'avance ! Alors voilà : j'en attendais beaucoup de ce second tome. (Peut-être un peu trop...)

Dès l'arrivée des soeurs Bowman dans le domaine de Westcliff, les premières querelles se réveillent et même si une nouvelle partie de rounders (encore ?) leur permet dès le début d'opérer un rapprochement aussi sensuel qu'inattendu, Lillian et le beau Marcus restent ennemis pour de bon. Le moindre mot échangé est susceptible de réveiller l'animosité de Lillian face à l'arrogance et le côté je-sais-tout de Westcliff. Et lui est passablement écoeuré par son manque de discrétion (la dame ne sait pas rester à sa place) et son entêtement quasi permanent. Pas de bol, ils ne cessent de se croiser sur le domaine ! De provocations en discussions orageuses, nos deux tourtereaux s'affrontent tout en se découvrant plus attirés l'un par l'autre que ce qu'ils veulent bien admettre.

Bon, c'est très bien tout ça, me direz-vous. Des échanges passionnés, deux caractères qui ne veulent pas plier, des attaques répétées de la part de la dame et un flegme tout britannique qui menace quand même de se fissurer du côté du monsieur, on en viendrait presque à se dire que ce second tome des Wallflowers c'est du pain bénit pour nos petits coeurs palpitants ! Et bien pas trop en fait, car le mélange n'a pas fonctionné sur moi.

Parce que non contente de se révéler insupportable, Lillian accumule une fierté mal placée qui m'a fait enragée plus d'une fois et un caractère capricieux qui frôle la stupidité. La moindre tentative de Westcliff pour lui suggérer quelque chose se révèle inutile : Lillian refuse. Parce que Lillian a de la volonté avec un grand V, et a surtout décrété qu'aucun homme ne lui imposerait jamais la sienne ! Alors oui : Lillian est moderne, oui elle possède un odorat sur-développé (non, Lillian n'est pas un chien - cet aspect de sa personnalité n'est d'ailleurs pas tellement exploité, était-il utile !? Je me le demande encore...) oui, elle est capable en deux tours de main de crocheter une  serrure avec ses épingles à cheveux, oui c'est une joueuse de rounders hors-pair qui apprend tout de même à mieux manier la batte grâce aux judicieux conseils de Monsieur (sauf qu'elle ne veut pas le reconnaître) et quelques-unes de ses réactions m'ont fait sourire, et j'ai particulièrement apprécié sa première confrontation avec la comtesse, son culot et ses réparties. Mais je dirais que l'auteur en a fait des tonnes, et qu'elle a rendu son personnage tête à claque au possible, ce qui est bien dommage. Au lieu de m'amuser, Lillian m'a agacée à vouloir contrôler chaque chose sans réellement comprendre qu'en y mettant un peu de bonne volonté, elle aurait allégé certaines situations et s'en serait sortie avec les honneurs. Le problème, c'est que Lillian devient, au fil du récit, un personnage tellement caricatural, presque hystérique à force de refuser de se plier aux conseils que son entourage lui prodigue, que ça en devient risible. 

En contrepartie, le personnage de Marcus acquiert tout le charisme qui manque cruellement à Lillian. Il a certes ce petit côté arrogant qui agace et fait sourire, mais il a surtout une forte personnalité qui le rend implacable, droit et foncièrement honnête, un peu rigide mais soooo sexy. Lui aussi aime tout contrôler et dans les grandes mesures ! (jusqu'à la pousse des tubercules, apprendrons-nous...) Le point fort, c'est que je l'ai trouvé séduisant comme ça n'est pas permis, bien au-delà de son seul physique. (tant de responsabilités sur les épaules d'un seul homme, quel sacrifice, quelle abnégation !) C'était formidable de le voir perdre son sang-froid et d'observer ses réactions face à une Lillian plus agaçante que délurée, d'assister à l'évolution de ses sentiments, et de constater que sa carapace de grand moralisateur se fissure sous les assauts conjugués du désir, de la jalousie et de l'énervement...

Encore une fois les différences sociales sont à l'honneur dans ce tome, entre un lord particulièrement austère - pair du royaume et prédestiné à épouser une jeune fille de son rang - et une jeune américaine souvent libre de toute contrainte quand on y regarde de près, dont le manque de classe (la scène avec la poire m'a beaucoup plu) et les origines ne peuvent que choquer son entourage...

Mais je l'ai quand même apprécié ce second tome, ne serait-ce que pour la présence de Westcliff et des autres laissées-pour-compte - notamment Evangeline qui m'intrigue déjà ! (quelle famille la pauvre...) - et Simon Hunt, égal à lui-même et toujours aussi amoureux de son Annabelle... (ces deux-là me font de l'effet)

Daisy est tout aussi intriguante. Quoique plus jeune, elle apparait déjà moins dissipée que sa soeur et bien plus diplomate, et j'adore la manière dont elle se réfugie dans ses romans d'amour à tout bout de champ... 

Je vais donc poursuivre la série avec l'histoire d'Evangeline et du canon de service, j'ai nommé Lord St-Vincent, un débauché notoire dont on peut lire les prémices de l'histoire à la fin de ce second tome... (Ça promet aussi de ce côté-là !...)

Parfum d'Automne (La Ronde des Saisons #2) - Lisa Kleypas - Editions J'ai Lu - Collection Aventures et Passion - 2009

3 commentaires:

  1. Lillian je l'adore...désolée... sans doute que les dialogues a hurler de rire compensent son coté tete a claque. Ou peut etre que westcliff est tellement celui qui lui faut que cela fait ressortir sa fierté mal placée. Ce que j'aime par contre c'est qu'une fois qu'elle a réalisé son erreur, elle sait changer d'opinion!

    j'espère qu'evie te plaira en tout cas........lord saint vincent est sublime en tout cas dans le troisième tome...mais je suis sans doute une peu partiale ^^
    T.

    RépondreSupprimer
  2. @Tam-Tam : C'est vrai que les dialogues sont bons, et que Lillian reconnait ses erreurs à la fin, je ne peux pas lui retirer ça !... Mais il y a tout un côté de sa personnalité qui m'a tapé sur le système, et c'est dommage parce que c'est l'unique point négatif pour moi qui fait que ce livre n'est pas une aussi bonne surprise que le précédent ! J'ai déjà attaqué la suite, et je pense que c'est le meilleur jusqu'à maintenant !... St Vincent est juste... miam... !!

    RépondreSupprimer
  3. Dans le premier tome, j'avais trouvé que ça manquait d'humour... j'ai commandé celui-ci, par contre! Le Mâle me semble prometteur! Et j'espère que Lilian ne me tapera pas trop sur les nerfs.

    RépondreSupprimer

Tranches... de livres ! © 2014 - Designed by Tranches... de Livres !, Plugins By MyBloggerLab.com