• /

samedi 16 juin 2012

Les Ailes de la Nuit (Les Hathaway #1) - Lisa Kleypas


Après une vive déception amoureuse, Amelia Hathaway n'espère plus se marier, d'autant qu'elle est devenue le pilier de toute sa famille. Le jour où elle vient récupérer son frère Léo dans les bas-fonds de Londres, elle rencontre Cam Rohan qui gère un club de jeu. Un homme déroutant et inclassable, ni gentleman ni canaille, qui transforme en or tout ce qu'il touche. Pour la première fois de sa vie, Amelia serait tentée de s'appuyer sur cette épaule solide, mais elle ne se fait pas d'illusions : pour Cam, l'appel de la liberté sera toujours plus fort que tout...

Cet été sera romantique ou ne sera pas...

En effet, sur les conseils avisés de Tam-Tam et Chi-Chi, j'ai décidé de renouveller l'expérience Lisa Kleypas après La Ronde des Saisons. Bilan des courses : une sacré belle surprise avec un premier tome vraiment bien travaillé, des personnages profonds et atypiques, une famille Hathaway plus qu'attachante, et une histoire bien amenée, plus centrée sur la romance que sur la passion quand on y regarde de près ! En fait, le terme qui me vient à l'esprit, c'est : romantisme ! On est loin des liaisons sulfureuses de certains livres, avec des sentiments souvent trop vite amenés, des évènements peu crédibles et des personnages très stéréotypés qui tombent amoureux sans qu'on sache trop pourquoi au final.

Ici, on fait d'abord connaissance avec une famille vraiment originale : les Hathaways, dont les relations vont devenir le pilier central de la série. Orphelins, ces cinq frères et soeurs issus de la bourgoisie accèdent à la mort d'un de leur lointain parent, à un titre de noblesse qui leur confère, à défaut d'une fortune, une propriété dans le Hampshire qu'ils vont devoir se battre pour réhabiliter, ainsi qu'une occasion de pouvoir s'intégrer à l'aristocratie de l'époque.

Amélia, l'aînée, quoique encore jeune, est une vieille fille aux yeux de la société. Mais c'est elle qui, avec l'aide du sombre Merripen (un bohémien recueilli par ses parents des années plus tôt) maintient la famille à flot avec sa force de caractère et sa patience. Déterminée à ne pas se marier après une déception amoureuse qui l'a beaucoup meurtrie, Amélia fait le serment d'épauler ses frères et soeurs du mieux qu'elle peut et de tout tenter pour leur offrir un avenir agréable. Mais c'est sans compter la personnalité de toute la tribu Hathaway ! Entre les deux plus jeunes Poppy et Beatrix - joyeuses et excentriques, pleines de générosité - Winnifred gravement affaiblie depuis une terrible maladie, et enfin (le caractère le plus intéressant peut-être quand on voit son évolution au fil du récit) Léo, celui par qui les bouleversements arrivent - un homme dévasté par son chagrin qui s'enfonce petit à petit dans l'alcool, le jeu, les femmes et la dépression - Amélia a du pain sur la planche pour mener tout son petit monde ! Amélia qui, au milieu de tous, conserve son bon sens et sa rigueur même si elle est parfaitement consciente de leurs trop nombreuses lacunes et de l'absence d'éducation des plus jeunes qui pourrait compromettre leur avenir. En effet, difficile pour les Hathaway de se sentir à l'aide dans un milieu dont ils ne sont pas issus, et difficile aussi de faire face au manque d'argent, aux difficultés liées à leur nouvelle vie, et surtout aux innombrables travaux que requiert leur nouvelle propriété près de Stony Cross Manor. (Stony Cross Manor ??!! Tiens... Tiens...)

C'est dans ces circonstances qu'Amélia fait la connaissance d'un homme absolument fascinant, un bohémien à qui tout réussit depuis qu'il s'occupe de la direction d'un club de jeu à Londres : Cam Rohan. 

Tiraillé entre deux cultures, entre ses origines bohémiennes et son existence londonienne qui lui apporte une richesse qu'il méprise, entre de multiples dilemnes (conserver la femme qu'il aime ou assouvir sa soif de liberté en rejoignant l'une des tribus de passage dans la région) Cam (découvert dans Un Diable en Hiver) intervient dès le début de l'histoire en prenant très à coeur les intérêts de la famille Hathaway. C'est un personnage aux multiples facettes, tour à tour tendre et mystérieux, un poil dangereux mais profondément franc et honnête, avec un côté superstitieux hérité de ses origines, et à la fois un solide bon sens qu'il met à profit pour aider les Hathaways dans leur nouvelle vie. Mais Cam est surtout très sensible au charme d'Amélia et les nombreux passages avec elle sont plein de sensualité et d'érotisme... Tout cela vous met des papillons dans le ventre, je ne vous dit que ça !...

Même si les nombreuses interventions de Cam Rohan sont parfois un peu tirées par les cheveux (la scène de la fenêtre, celle de l'incendie ou encore leur seconde rencontre après l'explosion d'une fusée... à croire que cet homme à un don pour se trouver là où l'on a le plus besoin de lui !), j'ai trouvé que sa relation avec Amelia se développait d'une manière parfaitement crédible et réaliste. Les émois de la chair ne prennent pas le pas sur la réalité de leur situation et les difficultés qu'ils rencontrent à être ensemble. Amélia résiste à l'attrait de l'exotisme en plaçant les intérêts de sa famille avant tout le reste. Tout en suivant l'épanouissement de leurs sentiments respectifs, on assiste aussi à une autre relation pleine de non-dits qui se dessine en parallèle (et qui ne devrait pas tarder à devenir le centre d'une nouvelle histoire ! Ahh... Merripen...), aux joyeuses excentricités de Beatrix et aux rapports qui se nouent entre les Hathaways et leurs nouveaux voisins : Lord et Lady Westcliff, rencontrés dans la série précédente (ce qui fait toujours plaisir !) 

En résumé, c'est un premier tome passionnant qu'on savoure du début à la fin grâce à la complexité des personnages et à une histoire d'amour originale qui pose les bases d'une bonne série comme on aimerait en voir plus souvent. Un peu de suspens, beaucoup de secrets et surtout de l'humour avec des dialogues tels que Lisa Kleypas sait toujours les imaginer ! Sans compter les nombreuses apparitions de personnages bien connus de la lectrice et rencontrés dans d'autres histoires. C'est décidé : j'abandonne les plaisirs du kilt pour ceux de la roulotte ! Cam et Merripen sont devenus des dieux de la romance incontournables pour moi ! (avec Derek... et Simon... et puis d'autres aussi... Raaa !!! Tant d'hommes.... Tant de tentations...

Je recommande chaudement à toutes celles qui aiment les histoires de fratrie, les nuits à la belle étoile, les légendes, les débauchés réformés, les bijoux vicieux, les lézards apprivoisés, les amours impossibles, ou tout simplement pour celles qui auront envie de s'évader à travers un récit plein de tendresse et de passion !...

Les billets de celle qui m'a donné envie de le lire !


Les Ailes de la Nuit (Les Hathaway #1) - Lisa Kleypas - Editions J'ai Lu - Collection Aventures et Passions - 2011


3 commentaires:

  1. Tiens, c'est tentant, ça! Je vais finir les Wallflowers avant mais pourquoi pas!

    RépondreSupprimer
  2. gniiii!!!!!
    comment c'est trop la classe quand meme que tu aime Cam!
    moi j'avais tellement flashé sur lui dans les wallflowers, j'ai hurlé intérieurement quand j'ai vu que l'ouverture de la série suivante était avec lui.
    j'adore le mix des cultures et LK l'a très bien fiat ici (oui, parfois elle a des ratés)

    tu passes sur quoi après?

    RépondreSupprimer
  3. @Karine : Tu n'es même pas obligée ! C'est dire ! En fait cette série nous parle des personnages des Walfflowers, mais on peut la lire indépendamment du reste...

    @Tam-Tam : Cam est irrésistible ! Je suis comme toi ! J'étais déçue de ne pas le retrouver dans la suite (la scène avec Daisy m'avait scotchée !) Avoir introduit le folklore bohémien est une très bonne idée, j'ai d'ailleurs poursuivi avec la suite que j'ai dévoré aujourd'hui ! Et là, c'est un coup de coeur !!

    RépondreSupprimer

Tranches... de livres ! © 2014 - Designed by Tranches... de Livres !, Plugins By MyBloggerLab.com