• /

vendredi 24 février 2012

La Marque de la Bête - Charlotte Bousquet



C'est chez Laure que j'avais repéré ce livre - il y a déjà pas mal de temps ! - et comme il était question de conte de fée réinterprété, je me suis dit que ça allait forcément me plaire ! 

L'histoire est celle de Bruna, seize ans, fille du seigneur de Caracal, et dont la mère est morte en la mettant au monde. Son père, grand héro en son temps et pourfendeur du célèbre Moroch - une bête diabolique qui hantait les bois à l'époque - a sombré dans la folie et l'alcoolisme depuis le décès de son épouse. Sa perversité ne connait plus de limite le jour où il pose les yeux sur sa fille et ne la voit plus seulement comme son enfant mais comme une femme désirable qui lui rappelle cruellement son épouse décédée. Pour échapper à ce monstre, Bruna n'a pas d'autre choix que de fuir en emportant avec elle la peau du Moroch conservée au château depuis sa chute.

Dans cette histoire, tout nous rappelle le célèbre conte de Peau d'Âne, depuis les différents défis que Bruna lance à son père afin de le détourner de ses projets pervers jusqu'à la présence de cette mystérieuse peau de bête que la jeune fille dérobe le jour de sa fuite et qui ne la quittera plus durant tout son périple... Mais l'histoire va bien au-delà et se corse en devenant une véritable lutte pour la raison. Le lecteur assiste alors à la confrontation de deux volontés puissantes qui vont se défier pour une seule et même chose : l'âme de Bruna.

D'un côté la volonté farouche du Moroch tente d'influencer la jeune fille et de l'entraîner du coté sombre en employant toutes les ruses possible depuis l'au-delà, et de l'autre Bruna elle-même est aux prises avec la culpabilité et le remord, et s'accroche de toutes ses forces à son humanité. Sa solitude est ponctuée de cauchemars éprouvants, sans compter que l'hiver et le froid compliquent tout et qu'il devient de plus en plus difficile de survivre dans les bois. C'est là que la présence invisible de la bête prend tout son sens : elle l'assiste, repousse les visions d'horreur et lui donne sa force quand l'occasion s'y prête, mais son aide à un prix que Bruna se sent peu à peu prête à payer. Et puis arrive le jour où elle doit s'extirper de sa solitude et se confronter aux hommes, mais aussi au monstre qui lui a permis de survivre...

Je dois dire que j'ai beaucoup apprécié cette lecture qui cible apparemment un public assez jeune - même si certaines scènes risquent de heurter la sensibilité des plus petits, notamment les allusions faites à l'inceste - et le destin de Bruna a quelque chose de vraiment émouvant. La dualité s'exprime pleinement dans cette histoire qui va bien au-delà d'un simple combat entre le bien et le mal. L'angoisse et l'isolement qu'elle supporte nous rendent Bruna extrêmement attachante tout en nous faisant prendre conscience du courage nécessaire pour repousser la tentation de sombrer dans la bestialité. J'ai particulièrement aimé les passages où elle se remet sans cesse en question et s'interroge sur ses actes passés, et les motivations qui l'ont poussé à assister à la déchéance de son père sans réagir. Elle a conservé dans sa fuite les écrits d'un grand philosophe dans lesquels elle puise l'apaisement et la sagesse, et qui lui permettent de se maintenir sur le fil de la raison. 

C'est un très bon récit fantastique, bien écrit et plaisant de bout en bout, qui évoque certaines réalités choquantes d'une manière parfaitement cohérente et sans fioritures. Bruna est un personnage fort et attachant. Loin des princesses de contes de fée au destin tout tracé, elle est perpétuellement confrontée à des choix complexes et elle doit apprendre à survivre dans une nature hostile armée de sa force et de son unique volonté.

Un texte à réserver tout de même à un public averti.


La Marque de la Bête - Charlotte Bousquet - Editions Mango - Collection Royaumes Perdus - 2009


2 commentaires:

  1. Je n'ai pas noté ce livre.
    Mais je repasse par là pour faire un coucou.

    RépondreSupprimer
  2. Je viens de finir La Peau des Rêves du même auteur et d'un coup je me suis souvenue de ta critique. Un livre que j'ai encore plus envie de lire maintenant que j'ai "lu l'auteur à l'oeuvre".

    Mon libraire sera content de me croiser demain ^^

    Merci pour la critique =D

    RépondreSupprimer

Tranches... de livres ! © 2014 - Designed by Tranches... de Livres !, Plugins By MyBloggerLab.com