• /

jeudi 12 janvier 2012

Les Dames Vertes - George Sand


M. Nivières, jeune avocat, se rend un beau jour de mai au château d'Ionis, chargé par son père de résoudre une affaire particulièrement délicate : convaincre La belle Mme d'Ionis de le laisser défendre sa cause dans un procès où, par bonté, elle souhaite protéger ses adversaires... Mais, la nuit, le château est peuplé d'étranges créatures qui viennent troubler le sommeil de M. Nivières et semer le doute dans son esprit. Doit-il gagner ce procès ou le perdre ? Doit-il croire à ce qu'il voit ou non ? Tiraillé entre rêve et réalité, amour et devoir, M. Nivières ne sait décidément plus que faire...

Sitôt après Indiana, j'avais envie de renouer avec le style de George Sand. Dans ce très court récit (à peine 168 pages), le narrateur - un jeune avocat un peu naïf - séjourne au château d'Ionis où il est témoin d'évènements surprenants à la faveur de la nuit. Si M. Nivières se rend en ces lieux, c'est afin de mettre au point le procès que les d'Ionis ont intenté contre leurs cousins. Mais le jeune homme se laisse vive submerger par l'attrait qu'exerce sur lui la maîtresse des lieux et les mystérieuses apparitions auxquelles il assiste, la nuit...

Tiraillé entre son devoir et les motivations plus nobles de son hôtesse, Nivières est victime de sa trop grande sensibilité - lui qui aurait souhaité devenir poète et pas avocat ! Malgré sa volonté de poursuivre la voie choisie par son père, son esprit est subjugué par les arguments de Madame d'Ionis ainsi que par la trop grande beauté de cette femme qui a choisi de s'apitoyer sur ses cousins et souhaite perdre le procès à leur profit. Et les évènements surnaturels qui surviennent achèvent de le déstabiliser complètement. 

George Sand excelle une fois encore à décrire des scènes pleines de romantisme où l'aspect gothique se profile derrière l'histoire des Dames Vertes - mortes dans des circonstances mystérieuses. Dans cette histoire, sa plume se double d'une pointe d'ironie et explore la veine fantastique, où apparitions nocturnes et muettes côtoient les légendes, où une majestueuse statue revient à la vie et obsède l'esprit du narrateur. Mais George Sand revient toujours vers des sujets chers à son coeur - la condition de la femme et son libre-arbitre, entre autres, et l'oppression qu'elle peut subir dans un mariage forcé au moment même où philosophie et évènements historiques s'apprêtent à bouleverser le monde. 

Un excellent petit récit qui permet d'explorer d'autres facettes de ce grand écrivain.

Les Dames Vertes - George Sand - Bibliothèque Electronique du Québec - Collection A tous les Vents - (format ebook)

7 commentaires:

  1. Un titre qui m'était inconnu. Impressionnée de voir tes 4 petits livres bleus alors je le note.

    RépondreSupprimer
  2. Dans mon intention de lire plus de classiques, je pensais justement à George Sand, mais les mots "étranges créatures" et "gothique" me font rebrousser chemin sur mes intentions. Je vais devoir trouver un autre titre...

    RépondreSupprimer
  3. J'aime beaucoup cette nouvelle, ces demoiselles mystérieuses et la naïveté du jeune homme. Si tu veux te joindre à nous pour le Challenge Sand, tu seras la bienvenue !

    RépondreSupprimer
  4. J'avais trouvé distrayant ce petit récit ! J'aime bien ses récits fantastiques

    RépondreSupprimer
  5. Vilvirt, tu es taguée ! Mais tu répondras quand tu voudras...

    RépondreSupprimer
  6. J'ai beaucoup aimé ce livre (lu en 2006). IL est rangé ans un coin de ma bibliothèque.

    RépondreSupprimer
  7. J'ai beaucoup aimé moi aussi ce titre peu connu de George Sand.

    RépondreSupprimer

Tranches... de livres ! © 2014 - Designed by Tranches... de Livres !, Plugins By MyBloggerLab.com