• /

dimanche 20 novembre 2011

Les Orphelins Baudelaire - Tome 4 et 5 : Cauchemar à la Scierie suivi de Piège au Collège - Lemony Snicket


  

<< Cher lecteur, J'espère pour toi que tu n'as pas choisi ce livre en te disant : "ça a l'air drôle !" Si tel est le cas, referme-le vite ! De tous les épisodes de la triste vie des orphelins Baudelaire, celui-ci pourrait bien pulvériser les records de désolation. Les trois enfants se retrouvent dans une scierie dont le patron est leur nouveau tuteur, mais derrière chaque bûche (ou presque) est embusquée une embûche. Lunettes cassées, affreux puits de casseroles, pinceuse géante, fumée de cigare qui parle, mystérieux cas d'hypnose, chewing-gums à tous les repas - rien ne leur sera épargné. J'ai fait serment, pour ma part, de relater jusqu'au bout les misères endurées par ces trois enfants, mais ce serment n'engage que moi. Libre à toi, cher lecteur, de te choisir bien vite une lecture plus réjouissante. Avec mes sentiments respectueux, Lemony Snicket >>

J'ai continué sur ma lancée avec deux nouveaux opus des aventures des Orphelins Baudelaire ! Après la terrible demeure du comte Olaf, le laboratoire de l'oncle Monty et la maison sur la falaise de leur tante Agrippine, c'est dans une scierie que Poe - le banquier en charge de la fortune des orphelins - les envoie !


Dans ce quatrième tome, Violette, Klaus et Prunille sont donc confiés au propriétaire d'une scierie située à Falotte-sur-Rabougre - qui a tout d'un village fantôme ! Non content de ne pas les accueillir à leur arrivée, le propriétaire des lieux (dont le nom est imprononçable et la tête perpétuellement dissimulée dans un nuage de fumée - et que chacun appelle M. le directeur) les pousse aussitôt à se joindre à l'équipe de travail présente sur place, et à travailler pour lui jusqu'au moment où ils pourront reprendre leur liberté - c'est à dire à la majorité de Violette. 

Alors que jusque-là leur existence était déjà plus que désastreuse, les voici maintenant condamnés à travailler pour rien (ou presque !) et à ne mâcher que du chewing-gum au déjeuner ! Jusqu'au moment où les choses se compliquent pour Klaus après qu'il ait cassé ses lunettes... Car le comte Olaf rôde toujours dans l'ombre, éternel acteur raté dont les déguisements n'ont presque plus de secrets pour les trois enfants. Que va-t-il encore inventer pour s'emparer de leur fortune ? 

Epuisés par de dures journées de labeur et angoissés à l'idée de retomber dans les griffes de leur pire ennemi, sans personne sur qui compter exceptés un collègue éternellement optimiste et Charles, l'assistant du Directeur, qui leur montre beaucoup de sympathie, le lecteur est en droit de se demander comment les choses peuvent encore empirer pour les trois enfants Baudelaire !

Même si le schéma diffère très peu depuis le départ, c'est toujours avec plaisir que je reprend cette série ! Cette fois, le récit sombre vraiment dans le glauque et l'absurde - entre le déguisement d'un comte Olaf complètement obnubilé par sa quête, et les conditions de travail à la scierie où l'on permet à des enfants en bas âge de travailler comme des adultes ! Sans parler de la présence d'une mystérieuse bibliothèque... dépourvue de livres ! J'aime toujours autant les commentaires de l'auteur et les nombreuses références littéraires qui parsèment le récit (même si je ne suis pas certaine que des enfants puissent en comprendre toutes les subtilités !...).

C'est pourquoi je me suis aussitôt plongée dans la suite - Piège au Collège - avec la nette impression que le récit allait évoluer et sortirait cette fois des sentiers battus... Et je ne me suis pas trompée puisque l'environnement est complètement différent : Violette, Klaus et Prunille - qui ont apparemment épuisé leur stock de tuteurs potentiels - partent en pension ! Mais pas n'importe quelle pension : un collège affreusement glauque dont les bâtiments ressemblent à des tombes et dont les élèves étudient uniquement les systèmes métriques. Violette, Klaus et Prunille vont encore souffrir sous le coup de lois toutes plus absurdes les unes que les autres ! 


C'est donc à l'institut Prufrock qu'il font la connaissance d'un proviseur adjoint amateur de violon, d'un professeur amateur de banane, d'un étrange entraîneur de sport amateur de turban, et d'une peste appelée Carmelita déterminée à leur pourrir la vie ! 

Un avant-goût de leur histoire avec le résumé du livre :

<< Cher lecteur, Si tu recherches un récit de collège avec des potaches qui s'en paient une tranche dans un joyeux pensionnat, il vaudrait mieux chercher ailleurs. Certes, Violette, Klaus et Prunille Baudelaire sont des enfants intelligents et pleins de ressources, qui devraient se plaire au collège. Mais ce collège-ci est assez spécial, et la vérité est que les orphelins s'apprêtent à y vivre un bien sinistre épisode. À titre d'exemple, dans ces treize chapitres, les trois enfants vont devoir faire face à une tribu de crabes malveillants, à un règlement stupide, à des châtiments sévères, à des moisissures coulantes, à de longs récitals de violon, à de redoutables tests de contrôle et au système métrique. Il est de mon devoir de passer des nuits blanches à relater l'histoire de ces trois jeunes infortunés, mais rien ne t'oblige, cher lecteur, à perdre le sommeil sur un récit triste à pleurer. Aussi ferais-tu sans doute mieux de te choisir une autre lecture. Avec mes sentiments respectueux, Lemony Snicket >>

Comme le lecteur s'en doute, leurs aventures continuent dans la même veine (ou déveine) qu'auparavant, car peu importe les lieux ou les protagonistes, le destin des orphelins n'est pas d'avoir une existence facile. Rien ne va s'améliorer avec ce nouveau récit, et leur vie s'apparente bien plus à une succession de calamités qu'autre chose...


Alors certes les déboires s'enchaînent aussi dans ce 5ème tome, mais tout n'est pas si noir : parmi leurs malheurs apparaîtront tout de même de toutes petites lueurs d'espoir dans les personnes d'Isadora et Duncan Beauxdraps - deux triplés ! - avec lesquels les orphelins se lient aussitôt d'amitié. Et puis les brefs moments de bonheur rencontrés au fil de leurs pérégrinations finissent par leur apprendre la puissance et le réconfort des liens fraternels. Les souvenirs remontent plus volontiers à la surface que dans les autres tomes, et là aussi, les enfants y puisent l'énergie de se battre contre leurs ennemis... On découvre avec joie une nouvelle bibliothèque qui laisse rêveur, Prunille prononce son premier mot vraiment compréhensible, et surtout, on en apprend plus sur le mystérieux passé de l'auteur ! (Lemony Snicket fait toujours autant sourire avec ses anecdotes et ses péripéties, et sa relation passée avec sa bien-aimée Béatrice lève le voile sur bien des choses que je ne divulguerai pas ici...)


Je vais poursuivre sans tarder avec la suite car de fil en aiguille, le destin des orphelins commencent à se préciser, et chaque livre, pour ma part, est plus passionnant que le précédent !...


J'ai trouvé cet article sur le site de Wikipédia, qui liste toutes les références littéraires que l'on peut retrouver dans les livres ! C'est vraiment fascinant, et ça donne presque envie de poursuivre la lecture en V.O. !... 

C'est encore une lecture commune lancée avec Syl - même si je ne suis pas certaine que le quatrième tome l'ai encouragée à poursuivre. Je vais de ce pas lire son avis...

Les Orphelins Baudelaire - Tome 4 et 5 : Cauchemar à la Scierie suivi de Piège au Collège - Lemony Snicket - Editions Nathan Jeunesse - 2006

Ma note
    





4 commentaires:

  1. Oui ! Pour une fois, je donnerai un bon avis. On dirait qu'il y a une belle progression dès le 4ème tome. Quant au 5ème, il est indubitablement mon préféré. De toutes façons, je continue avec toi. Nous disons 6 et 7 pour quand ???

    RépondreSupprimer
  2. @Syl : C'est bien ! Je suis contente ! Le 5ème montre une vraie évolution et toutes ces allusions à Béatrice m'ont vraiment donné envie de lire la suite ! Je vais de ce pas lire ton avis ! On dit la suite pour le 04 décembre alors ??

    RépondreSupprimer
  3. Je n'avais pas vu que tu proposais une date. Ne fais pas attention à ma question suite à mon billet alors ! Le 04 c'est plutôt compromis. Je préfère le 10 si ça te convient. Je suis en retard sur plein de billets. Je n'ai pas de problème pour le rythme de lecture, mais plutôt pour écrire les billets !
    A++

    RépondreSupprimer
  4. Je suis vraiment contente que les autres épisodes soient toujours aussi bons et il me tarde de finir le 3 pour continuer !

    RépondreSupprimer

Tranches... de livres ! © 2014 - Designed by Tranches... de Livres !, Plugins By MyBloggerLab.com