• /

lundi 14 novembre 2011

Le Train de 16h50 - Agatha Christie


Allant dans la même direction et presque à vitesse égale, les deux trains semblaient disputer un match. Mrs McGillicuddy, pour se distraire, regardait les occupants qui s'offraient à sa vue, mais ce qu'elle vit lui arracha un petit cri. Debout, le dos tourné, un homme serrait la gorge d'une femme ; il l'étranglait. Le hasard voulu que le " 16 h 50 " ralentît et que le train " parallèle " le dépasse, disparaissant dans la nuit.

Le retour en fanfare de miss Marple fait du bien ! Dans cette enquête, c'est une amie à elle qui est témoin d'un meurtre auquel personne ne croit puisqu'aucun cadavre n'a été retrouvé. Mrs McGillicuddy assiste au meurtre d'une femme dans le train circulant à côté du sien, et cette scène marquante la pousse à se confier à sa vieille amie Jane Marple.

Miss Marple - qui n'est plus de première jeunesse, rappelons-le ! - décide de se lancer dans ce nouveau mystère, déterminée à prouver que son amie n'a rien inventé et qu'un meurtre s'est bien produit ! Mais ne pouvant plus se déplacer à sa guise, la brave dame dépêche son amie Lucy Eyelesbarrow - jeune femme intelligente et débrouillarde - pour mener les investigations à sa place.

C'est ainsi que Lucy se fait aussitôt employer auprès de la famille Crakenthorpe comme cuisinière et femme à tout faire, afin de pouvoir étudier les environs de leur propriété où aurait disparu le mystérieux cadavre...

Une fois encore, Agatha Christie nous plonge dans un huit-clos familial plein de secrets et de non-dits, où les enfants accumulent les griefs contre les parents, où, au final, chacun est susceptible d'être en fait le mystérieux meurtrier du train de 16h50 ! J'en ai échafaudé des déductions que l'auteur s'est empressée de réduire à néant à chaque nouveau chapitre ! J'ai soupçonné tout le monde (comme à chaque fois) avant de réaliser ma méprise au moment de la révélation finale ! Une révélation que Miss Marple - détective hors-pair - orchestre comme toujours avec humour et dextérité devant un auditoire ébahi !

Bref, une excellente enquête menée de main de maître, qui offre une fois de plus un moment de détente sans prix durant les après-midi tristounets !

Le Train de 16h50 - Agatha Christie - Editions des Champs-Elysées - Collection le Club des Masques - 1983

2 commentaires:

  1. Je suis en plein dans "Mon petit doigt m'a dit" et me régale, du coup je me suis jetée sur trois autres Christie en librairie (sachant que c'est un 4e que je cherchais à l'origine...)... n'importe quoi :)

    RépondreSupprimer
  2. @Lou : Je comprends ! J'ai moi-même ma période Agatha Christie en ce moment et j'ai enchaîné Le Train de 16h50 juste après L'Homme au complet marron ! Mon petit doigt m'a dit est aussi ma PAL ! Je pense le ressortir très prochainement...

    RépondreSupprimer

Tranches... de livres ! © 2014 - Designed by Tranches... de Livres !, Plugins By MyBloggerLab.com