• /

mercredi 12 octobre 2011

Absolument Débordée - Zoé Shepard



Je dois tout d'abord avouer que malgré les critiques négatives que j'ai lu ici et là, j'avais quand même envie de me faire ma propre opinion. J'ai eu l'occasion (très brève) d'avoir ce livre entre les mains mais je ne suis malheureusement pas parvenue jusqu'au bout ! (ce qui est rare chez moi, voire carrément impossible !... En général, je termine toujours mes livres. Ça laisse voir le degré d'ennui qui m'a saisi à la lecture d'Absolument Débordée...)

Zoé Shepard - de son vrai nom Aurélie Boullet - nous a donc concocté le récit de son expérience au sein de notre belle administration, après qu'elle soit parvenue à décrocher un poste dans la fonction publique territoriale. Cette expérience traduite dans un style direct et humoristique est malheureusement desservie par le ton profondément condescendant de l'auteur. Ce qui aurait pu donner lieu à une critique subtile (et utile) du fonctionnariat (ou du moins de cette branche-là, me mettons pas tout le monde dans le même panier...) se révèle être un pamphlet cynique qui a pour but de dénoncer les méthodes de travail de ses collègues et de ses supérieurs, et de forcer le trait sur le manque de vigueur et de motivation qui règne au conseil régional (tout en sous-entendant la brillance et le professionnalisme dont elle fait preuve, à l'inverse des autres).

Sous forme de journal, Zoé Shepard nous énumère les dossiers en charge, les palpitantes réunions de bureau, le laxisme omniprésent et l'oisiveté des consoeurs surnommées "coconne" et j'en passe... 

Loin d'être réaliste, j'ai trouvé son histoire massacrée par une utilisation massive des clichés, des surnoms et des caricatures qui m'ont parut quant à moi desservir complètement le but recherché. (si but il y a... du coup j'en doute....) En fait, je ne comprend pas très bien ce que Zoé Shepard a souhaité pointer du doigt. J'ai plutôt l'impression qu'elle s'est offert un petit moment de plaisir en descendant systématiquement ses collègues à coup de stéréotypes lourdingues : elle n'a pas réussi à me sensibiliser aux problèmes récurrents rencontrés dans l'administration - problèmes tout autant reconnus dans le privé que dans la public, soit dit en passant - et le manque de pertinence de ce récit me laisse sur le c..., sans parler de l'humour potache difficilement ingéré dans la première partie du livre, et des multiples répétitions anecdotiques qui sont venues à bout de ma patience.

Difficile de faire une critique positive de ce bouquin qui, pourtant, avait tout pour devenir quelque chose de percutant, de léger, de drôle et de fabuleusement impertinent, même si le sujet n'avait rien de révolutionnaire. Je regrette que l'auteur ait traité les choses de cette manière en nous parlant d'un ramassis d'incompétents dont la concentration dans un seul et même service me fait m'interroger sur sa propension à prendre ses lecteurs pour des imbéciles. Je me prend à penser que je pourrais peut-être moi-même rédiger "Les chroniques de Vilvirt au travail" entre mes collègues machistes et ringards, mes supérieurs prétentieux et traîne-savate, et ma charge de travail qui atteint parfois le niveau zéro et me permet de surfer sur le net à mes moments perdus... Je suis sûre que je pourrais évoquer avec humour des tonnes d'anecdotes croustillantes qui prendraient naissance entre le bureau et la machine à café et refiler des petits noms sympas à la brochette de cornichons qui travaillent avec moi... (ma fortune est faite : je vais rédiger une chronique objective des conditions de travail en entreprise !)

Aurélie Boullet s'est fait plaisir sans nous faire plaisir, mais son livre a dû lui faire l'effet d'une belle thérapie... Sans même avoir le mérite d'être drôle, le livre pèche par son manque d'objectivité, ses piètres tentatives de dénoncer les abus rencontrés dans son travail et ses déglingages en règle qui m'ont fait hausser les épaules...


Absolument Débordée - Zoé Shepard - Editions Albin Michel - 2010


9 commentaires:

  1. Bossant dans la fonction publique j'ai adoré ce livre qui est beaucoup plus proche de la réalité que ce qu'on l'on pourrait penser (malheureusement)... J'ai d'ailleurs reconnus certains de mes collègues dans les personnages du livre, c'est pour dire !

    RépondreSupprimer
  2. Je suis parfaitement de ton avis... Le ton employé n'est pas du tout opportun et fait difficilement passer le message :(

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai vu aucun commentaire positif sur ce livre, j'en ai lu 50 pages et pourtant je fais en sorte de toujours finir un livre, mais là impossible !!!

    RépondreSupprimer
  4. @Sasha : Je peux imaginer qu'il soit assez proche de la réalité (j'ai moi-même eu l'impression de reconnaître mes collègues par moment !) mais je trouve qu'elle a vraiment trop forcé le trait. C'est dommage, le récit manque de crédibilité...
    @Yuko : J'ai vu qu'on avait à peu près le même avis sur la question. Encore une fois, c'est dommage qu'elle n'est pas su employer un ton différent.
    @Emma : Je ne suis pas la seule à ne pas l'avoir terminé alors !

    RépondreSupprimer
  5. De plus, si je me souviens bien... après quelques temps de mise à pied elle y est retournée pour travailler... Ce type de livres m'exaspère assez. Ce que tu en dis est un peu l'image que j'en avais, je passe donc allègrement. ;)

    RépondreSupprimer
  6. @Antigone : Exact !! Une décision que je ne suis pas sûre d'avoir comprise, mais bon... Pour ce qui est du livre, tu peux passer à côté sans craindre de rater quelque chose...

    RépondreSupprimer
  7. On vient de me l'offrir !!! Quelqu'un qui ne me connaît pas trop.

    RépondreSupprimer
  8. J'ai adoré ce livre, le ton employé est à mourir de rire.
    Je le conseille fortement!

    RépondreSupprimer
  9. @Syl : Faudra bien le lire alors !
    @Anne : Il en faut pour tous les goûts, mais je suis restée assez insensible à l'humour de l'auteur !...

    RépondreSupprimer

Tranches... de livres ! © 2014 - Designed by Tranches... de Livres !, Plugins By MyBloggerLab.com