• /

lundi 19 septembre 2011

La Septième Vague - Daniel Glattauer



Attention : coup de coeur !! Définitivement ! J'ai beaucoup aimé le premier volume de cette correspondance pas ordinaire entre Emmi et Léo, et je m'étais même refusée à lire la suite, prétextant que la fin ouverte du premier tome se suffisait à elle-même... J'ai bien fait de retourner ma veste (une fois de plus !)

J'appréhendais surtout (à tord !) de voir l'auteur se heurter aux multiples écueils de cette histoire d'amour impossible et virtuelle, alors que du début à la fin je me suis régalée. Parce que dès le début, on sait que les ingrédients qui ont fait le succès du premier tome vont être réutilisés à toutes le sauces, et que l'on va à nouveau passer de l'amertume à la frustration, et ce au fil des mails qu'Emmi et Léo recommencent à s'échanger depuis le retour de ce dernier. (oups ! Aurais-je spolié ? Non, vous vous doutez bien qu'il revient et reprend la correspondance là où elle s'est arrêtée, sinon il n'y aurait pas d'histoire, on est bien d'accord !...) Alors la grande question pour moi c'était comment l'auteur va-t-il réussir à prolonger la magie sans tomber dans l'absurde ou la répétition ? Et qu'est-ce qu'il a bien pu imaginer pour la suite des réjouissances ?...

Ça, je ne vous le dirai pas, à vous de le découvrir bien sûr... Mais ce qui est sûr, c'est que ça fonctionne bougrement bien ! Les surprises s'enchaînent, les chavirements de mon petit coeur se sont succédés à un mode limite insupportable, les multiples retours en arrière et les hésitations plus que nombreuses ne m'ont pas ennuyé une seule seconde, et une fois encore, j'ai dévoré ce récit (comme j'avais dévoré le premier en une soirée !) en louant le talent de Glattauer qui parvient, avec deux bouts de ficelle, à créer une atmosphère si particulière et à dresser le portrait de deux personnages - qui pourraient être vous ou moi - tellement attachants  que les pages se tournent à vitesse grand V, et qu'on ne peut que rester suspendu aux lèvres-mails de nos deux tourtereaux. 

C'est peut-être à cause du charme de Léo, de son côté si si si raisonnable et de sa plume divinement craquante (bon sang ! où se cachent les Léo par chez moi ?...), ou de l'humour et du côté effronté d'Emmi - juste délectables - que leurs échanges entre deux verres de whiskey et une bouteille de Bordeaux m'ont littéralement scotché toute une soirée. En tout cas ces deux-là, je les aime d'amour, ils sont formidables, il leur en faut du temps pour comprendre et réaliser, mais leurs mails sont un régal pour la lectrice que je suis.

L'auteur a réussi à extraire de ce second volume - plus sensible et plus profond que le premier - une analyse vraiment piquante des sentiments amoureux, avec ses revers, ses éblouissements, ses terreurs...  Quand on aime, quand on désire, quand on arrive pas aller jusqu'au bout, qu'on cherche à faire ou refaire sa vie - quand même  - avec un autre et que ça ne marche pas, puis quand le manque est là, toujours, et que l'autre n'est plus seulement une illusion mais un point de contact qu'on ne peut plus ignorer...  La passion qui fait fondre celui qui y assiste - nous, lecteurs - sans pouvoir interférer, et qui transparaît à travers tout le récit, c'est exactement ce que j'attendais, et pour ça je remercie Daniel Glattauer.

Il nous offre une vraie justesse dans les sentiments là où Quand Souffle le Vent du Nord amorçait tout juste la relation entre Léo et Emmi et me paraissait moins crédible - quoique parfois moins sombre et d'autant plus drôle ! J'ai marché à 100 % (couru même !) sans un regret, avec des papillons plein le ventre, et même si l'originalité n'est plus de rigueur dans ce deuxième livre - que ce soit celle de leur rencontre, de leur mode de communication comme celle de cette fin qui m'avait particulièrement plu dans le premier - j'ai adoré, j'ai été transportée, et je sens que ce qui a commencé comme un simple prêt de quelques jours va vite dégénérer en bataille rangée parce que je ne veux plus me séparer de ce livre !! Non non non, je veux le garder tout près de moi, à portée de main, et l'ouvrir de temps en temps sur une réflexion d'Emmi ou une pensée pleine de tendresse de Léo en repensant à ce fameux point de contact dont tout est parti... 

La Septième Vague - Daniel Glattauer - Editions Grasset - 2011




8 commentaires:

  1. Hiiiiiiiii !!!! Je ne comprends pas les personnes pour qui ce livre n'a pas été un coup de coeur :D

    RépondreSupprimer
  2. @Cess : Je comprends pas non plus ! J'ai beaucoup plus aimé celui-là que le premier ! Mon petit coeur a fait boum boum tout du long !...

    RépondreSupprimer
  3. Ouf ! Suis contente que tu aies aimé. Oui, parce que parfois Emmi ne passe pas au détecteur de la sympathie.
    Et Leo ???? miam...

    RépondreSupprimer
  4. @Syl : Emmi ne m'a pas trop tapé sur le système, en fait, j'aime assez sa personnalité et son caractère ! Et j'ai adoré ce livre !! Et Léo est miam, oui, et LE mec dont on rêve toutes (surtout quand il a un verre dans le nez !)

    RépondreSupprimer
  5. Je viens de recevoir Quand souffle le vent du Nord dans le swap de Val' donc si ça me plaît je lirai celui-là aussi :)

    RépondreSupprimer
  6. @Tiphanie : Je te souhaite une excellente lecture ! En espérant que pour toi aussi le charme de Léo et Emmi agisse !

    RépondreSupprimer
  7. J'ai beaucoup aimé le premier... celui ci est sur ma PAL et tu me rassures complètement, j'avoue avoir eu (comme toi) une petite appréhension, les suites, on es jamais sûre du résultat...

    RépondreSupprimer
  8. @L'Or des chambres : C'est certain, mais j'ai été complètement emballée par cette suite-là ! Laisse-toi tenter, en plus ça se lit vraiment vite !...

    RépondreSupprimer

Tranches... de livres ! © 2014 - Designed by Tranches... de Livres !, Plugins By MyBloggerLab.com