• /

dimanche 5 juin 2011

Un Soupçon Légitime - Stefan Zweig



Après Vingt-Quatre Heures de la Vie d'une Femme qui avait été un véritable coup de coeur, je suis heureuse d'avoir redécouvert le style incomparable de Zweig avec cette nouvelle bouleversante : Un Soupçon Légitime.

Nous sommes en Angleterre près de la ville de Bath, dans un endroit charmant que se sont appropriés la narratrice et son époux, un couple de personnes âgées ravies d'avoir découvert cette retraite. Très vite, un jeune couple - Les Limpley - est à son tour séduit par l'endroit et décide d'y bâtir une maison. Une relation complice et profonde ne tarde pas à naître entre les voisins. Malgré l'enthousiasme excessif du nouveau propriétaire et l'empressement qu'il met dans tout ce qu'il fait, la narratrice et son époux, quoique dépassés parfois par toute cette joie de vivre et cette chaleur humaine, sont très attachés aux Limpley. Mais les choses ne vont pas en rester là, et l'arrivée d'un chien auquel Limpley s'attache de façon exagérée, ne tarde pas à créer des tensions...  

Ce que j'avais apprécié dans Vingt-quatre Heures... je l'ai retrouvé avec plaisir ici : c'est ce don que possède l'auteur pour décortiquer les émotions des personnages, pour exposer et mettre à nu leurs défauts, leurs faiblesses et leurs excès. Zweig fait monter le suspens progressivement et empêche le lecteur de lever les yeux du livre jusqu'à ce qu'il soit arrivé à la toute fin du récit. Et quoique cette fin ne soit guère surprenante, on assiste avec effroi à une tragédie que l'on aurait presque pu prédire dès les premières pages, et qui glace les lecteurs que nous sommes autant que celle qui la raconte.


Le style est parfait, et l'auteur évoque avec beaucoup d'éloquence cet endroit presque paradisiaque, niché au bord d'un canal romantique où flore et verdure abondent. A la lumière des évènements qui vont survenir, ce petit coin de paradis va très vite perdre tout son attrait. Le couple Limpley est étrange. Tandis que sa jeune épouse est une personne pleine de retenue et un peu timide, lui est incroyablement excessif dans ses actes et ses paroles. Il s'enthousiasme d'un rien et toutes les occasions sont bonnes pour qu'il s'émerveille de ce qu'il possède. Le contraste entre eux est saisissant et il est intéressant de voir à quoi se destine cet être soumis à des émotions démesurées. 


Cette nouvelle a donc été pour moi un vrai plaisir de lecture, trop court mais tellement agréable grâce à la plume de Zweig et à ses dons de conteur.




Un Soupçon Légitime - Stefan Zweig - Le Livre de Poche - 2011 

2 commentaires:

  1. Je pense que c'est la seule nouvelle de Zweig qui m'ait un peu déçue. mais quelle plume!

    RépondreSupprimer
  2. @Karine : C'est vrai que son style est magnifique ! Pour ma part, je l'ai beaucoup aimé cette nouvelle !

    RépondreSupprimer

Tranches... de livres ! © 2014 - Designed by Tranches... de Livres !, Plugins By MyBloggerLab.com