• /

mardi 1 mars 2011

Quand Souffle le Vent du Nord - Daniel Glattauer



Un message anodin peut-il bouleverser votre vie ? Leo Leike reçoit par erreur un mail d'une inconnue, Emmi Rogner. Poliment, il le lui signale. Elle s'excuse et, peu à peu, un dialogue s'engage, une relation se noue. Au fil des mails, ils éprouvent l'un pour l'autre un intérêt grandissant. Leo écrit : "Vous êtes comme une deuxième voix en moi qui m'accompagne au quotidien." Emmi admet : " Quand vous ne m'écrivez pas pendant trois jours, je ressens un manque. " Emmi est mariée, Leo se remet à grand-peine d'un chagrin d'amour. De plus en plus attirés l'un par l'autre, Emmi et Leo repoussent néanmoins le moment fatidique de la rencontre...


Quand Emmi croit envoyer un mail de résiliation pour un magazine à une certaine adresse e-mail, qu'elle n'est pas sa surprise de tomber sur un parfait inconnu qui lui répond avec beaucoup d'humour (humour que j'ai trouvé craquant !) et avec lequel elle va entreprendre une longue correspondance.

De répliques en provocations, de confessions en déclarations à grands coups de verres de vin de pays, un dialogue, d'abord amical et léger puis plus intime, s'instaure peu à peu entre ces deux personnes que tout séparent, et sans qu'ils trouvent la volonté d'y mettre fin. Les mois passent, ils se promettent de se rencontrer - juste pour se voir - mais repoussent toujours l'instant, la conversation à distance devient lentement un jeu dangereux auquel Emmi et Léo cèdent peu à peu au détriment de leur propre vie personnelle.

Aucune description n'est évoquée, nous n'apprendront rien que de très évasif sur le mariage d'Emmi ou la vie professionnelle de Léo, seuls leurs échanges permettent de cibler peu à peu leur personnalité et surtout les sentiments qui affleurent au fil du temps et des mails. 

Le ton est d'abord drôle et léger, avec des répliques succulentes, des réparties bien choisies, pour sombrer peu à peu dans le manque et le besoin de l'autre parfaitement amené, ce que j'ai trouvé tout à fait admirable. 

La réflexion amenée par ce récit est relativement troublante : peut-on oui ou non tomber amoureux d'une personne que l'on connaît si peu - voire pas du tout, excepté à travers un échange virtuel et frustrant ? Est-ce que le fait de ne pas se voir, de s'imaginer l'autre - comme Léo s'imagine son Emmi et en a établi une copie virtuelle probablement très éloignée de la réalité - peut entretenir longtemps la confusion des sentiments, expliquer la puissance de  s émotions et justifier qu'ils s'éloignent de leur propre cercle familial, pourtant bien plus concret ?

Je suis restée quant à moi assez sceptique devant cette relation à distance, malgré le talent de l'auteur qui a su amener peu à peu un aspect plus intime dans cette correspondance fortuite. Ce livre m'a beaucoup fait pensé à Un homme à distance de Katherine Pancol, seul livre de cet auteur que j'ai jamais apprécié d'ailleurs, à la relation d'abord anodine qui s'installe peut à peu entre deux êtres éloignés, puis aux émotions plus fortes qui prennent le pas sur le reste au fil du récit.

En tout cas, c'est incontestablement un livre que j'ai beaucoup apprécié, je l'ai dévoré en une seule journée ce qui n'était pas arrivé depuis longtemps, et même si le sujet n'est pour ma part pas très crédible, j'ai apprécié cette histoire sentimentale du début à la fin. 

A conseiller pour le côté original et l'humour omniprésent !


Quand souffle le vent du Nord - Daniel Glattauer - Editions France loisirs - 2010


  

6 commentaires:

  1. La suite est pour bientôt. J'ai beaucoup aimé ce livre. Mais à la fin du livre, je me suis poser la question si j'étais immorale. Emmi a un mari très sympathique, et je souhaiterais qu'elle aille avec Leo. (même une toute petite fois ! et ce n'est pas moral du tout, cette idée !)

    RépondreSupprimer
  2. @Syl : C'est pas possible ! C'est la folie des suites en ce moment !! Je me demande bien quelle genre de suite on peut imaginer pour ce genre d'histoire. Bref, non tu n'es pas immorale ! Je suis sûre qu'on a tous pensé à la même chose !

    RépondreSupprimer
  3. Je l'avais dévoré aussi et surtout j'avais aimé cette fin ouverte. C'est presque dommage qu'il y ait une suite, mais je la lirai sûrement quand même.

    RépondreSupprimer
  4. @Somaja : Entièrement d'accord ! Je comprends pas le besoin des auteurs de toujours vouloir prolonger leurs histoires... C'est dommage, je pense que je ne le lirai pas, et je resterai sur la fin "ouverte" !

    RépondreSupprimer
  5. Perso, j'ai beaucoup aimé, me retrouvant dans la situation d'Emma et Léo. En tout cas, je sais qu'une suite va sortir, mais je me contenterai de la fin de ce premier volet, tellement réaliste au final.

    RépondreSupprimer
  6. @Miss Alfie : J'ai pas très envie de lire la suite non plus !

    RépondreSupprimer

Tranches... de livres ! © 2014 - Designed by Tranches... de Livres !, Plugins By MyBloggerLab.com