• /

samedi 5 février 2011

L'Amant Ténébreux - J. R. Ward



Une guerre fait rage à l'insu des humains. Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. Ces guerriers sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la Dague Noire. A sa tête, Kolher, leader charismatique et implacable... L'un de ses plus fidèles guerriers est assassiné, laissant derrière lui sa fille, une magnifique jeune femme, une sang-mêlé qui ignore tout de son destin. Et c'est à Kolher qu'il incombe de faire découvrir à Beth le monde mystérieux qui sera désormais le sien...

Amateurs de sensibilité, de phrasé subtil et de traductions soignées, passez votre chemin ! Ce livre n'est pas fait pour vous ! Après avoir clamé haut et fort que la bit-lit n'était décidément plus ma tasse de thé, j'aurais mieux fait de me couper la langue ce jour-là, parce que j'y reviens toujours, comme un pauvre ère affamé se jette sur le dernier yaourt périmé qui reste dans son frigo ! (Affamée, il fallait l'être pour lire ce bouquin et ce, jusqu'à la lie...) 

Rarement un auteur n'avait su me navrer à un tel degré, ni projeter les clichés du genre à un tel niveau de ridicule... J.R Ward nous a concocté une petite histoire navrante mi-fantastique, mi-sentimentale entre une femme banale et un vampire. Jusque-là, tout va bien. Ce n'est pas la première fois que je tombe tête la première dans ce genre de littérature, et d'habitude, je suis assez satisfaite de l'ensemble. Mais là, on dépasse les sommets de l'absurde... Le vampire en question fait partie d'une confrérie destinée à sauvegarder l'espère et protéger les vampires dits "civils" contre une mystérieuse organisation appelée "les Eradiqueurs" et dirigée par l'Omega. Ce combat dure depuis des millénaires, et seuls six guerriers sont toujours présents à notre époque pour mener cette tâche à bien : Kohler, leur chef, et les cinq autres que je me refuse à citer ici sous peine d'éclater de rire. Le jour où l'un de ces guerriers, Audazs (que j'orthographie sûrement très mal, toutes mes excuses à l'auteur) est assassiné, juste après avoir demandé à Kohler de protéger sa fille moitié humaine et moitié vampire, c'est la panique à bord. Tout le monde jure de le venger et notre héro, qui avait d'abord refusé d'accéder à la requête de son ami, fini pourtant par se rendre auprès de la jolie Beth qui ignore tout de son ascendance... 

Tout, dans ce récit nous pousse à pleurer...de rire. Que ce soit les personnages stéréotypés tous plus têtes à claques les uns que les autres, un scénario bancal ou des actions rocambolesques qui se succèdent au fil de l'histoire, tout, vous dis-je, est un carnaval d'énormités qui m'a fait pouffer à plusieurs reprises. Et d'abord Kohler, le héro, pour ne citer que lui. Imaginez : 2m10 de muscles, de testostérone et d'appâts vigoureux que l'on se fait un plaisir de nous énumérer à longueur de pages tant leur proportions parfaitement étudiées doivent sans conteste représenter le summum en matière de virilité. Jusqu'au déguisement qui ne nous ait pas épargné : effectivement, Kohler se balade tout de cuir vêtu avec force armes blanches planquées sous ses vêtements, sans compter les bottes de motard, les lunettes de soleil (pour cacher sa presque myopie déficience visuelle) et le rictus blasé du mec qui en a vécu des choses horribles dans sa vie ! 


En face de lui, on retrouve la midinette indépendante et pleine de bonne volonté dont le physique de rêve est bien sa dernière préoccupation tant son travail pourri au journal du coin accapare toutes ses soirées de célibataire. Indépendante, elle ne le restera pas longtemps sitôt notre Apollon entré en scène, je vous rassure ! Je vous épargne le reste, mais je tiens quand même à souligner la pauvreté et la médiocrité des dialogues, qui pourraient rapidement se résumés à : "Ouais, Bof, Mumm, ...", aux vannes médiocres disséminées à chaque page, à l'absence de négation qui m'a tapé sur le système et à la vulgarité omniprésente dans les rapports hommes-femmes tout au long du livre, enfin, hommes-femelles serait plus juste puisque c'est le terme souvent employé...


Sinon, l'univers fantastique est - reconnaissons-le - assez bien imaginé avec cette étrange entité appelée Omega dont on apprend peu et la présence menaçante des Eradiqueurs dont le chef, M. X. est seul à tirer son épingle du jeu dans toute cette histoire. (j'aime les méchants, l'ais-je déjà dit ?) De plus, le concept du vampirisme est revisité et légèrement amélioré puisque dans cette série, ils ne se nourrissent pas de sang humain mais se contentent de se mordiller entre eux. Le mythe est donc dépoussiéré par rapport à ce qu'on rencontre habituellement sans pour cela être déplaisant, et nos vampires-guerriers aux statures imposantes, aux muscles puissants et à la langue bien pendue sont bien loin des figures sensuelles au dents longues croisées dans le passé. 


Bref, en terme de bit-lit, j'ai connu mieux, et même nettement mieux, mais d'après ce que j'ai entendu dire, les autres tomes ne seraient pas aussi mauvais. Et tiens ! figurez-vous qu'en empruntant de bon coeur ce tome 1 de la Confrérie de la Dague Noire, j'ai également empoché le second avec ferveur, persuadée d'avoir fait une affaire ! Alors, je le lirai peut-être, mais pas tout de suite, hein ! parce qu'il faut épargner mon petit coeur de midinette et prendre le temps de digérer les énormités que je viens d'avaler... comme un bon gros yaourt périmé qui passerait mal...




L'Amant Ténébreux - J. R. Ward - Editions Milady - 2010


Tomes 2 et 3 : L'Amant Eternel et l'Amant Furieux... (que d'amants, que d'amants, ma bonne dame... Mais qu'allons-nous faire de tous ces amants ?...)



8 commentaires:

  1. Va donc lire le dernier avis de Cécile (c'est à mourir de rire.. si si !). Tu n'achèteras peut-être pas le troisième ! J'ai ce volume dans ma pal depuis mercredi ! je voulais rencontrer les 2m10 de muscles et de ridicule... Le billet de Cécile... et j'avais envie de ricaner !

    RépondreSupprimer
  2. @Syl : J'ai lu le billet de Cécile qui m'a fait beaucoup rire effectivement ! Elle a tiré plus ou moins les même impressions que moi de ce livre.

    RépondreSupprimer
  3. Et ça parle de moi :)
    Syl tu ne m'as pas dit que tu avais acquis Colère !!! Rhoo !
    Et Vilvirt, tu as quand même lu la suite ??? Oui on a les même conclusion ! :)

    RépondreSupprimer
  4. @Cess : Figure-toi que j'ai lu la suite (les deux suivants en fait !) mais j'ai la flemme d'en parler en ce moment... et honte, aussi, de reconnaître que j'ai bien aimé...

    RépondreSupprimer
  5. Morte de rire! Quelques unes ont aimé, d'autres, pas du tout... va falloir que je le lise pour voir, je pense!

    RépondreSupprimer
  6. C'est fait ! je l'ai lu. Je te laisse la suite...

    RépondreSupprimer
  7. @Karine : Le premier est effectivement assez décevant. Les autres sont un peu mieux, mais c'est loin d'être la série de l'année !
    @Syl : J'ai hâte de voir ce que tu en as pensé ! (je viens de t'envoyer un message au passage !...)

    RépondreSupprimer
  8. le top du top !!!

    je viens de lire 4 pavés, où les fautes étaient légion. serait-ce que la "bit lit" dévore les mots ?????

    RépondreSupprimer

Tranches... de livres ! © 2014 - Designed by Tranches... de Livres !, Plugins By MyBloggerLab.com