• /

dimanche 5 décembre 2010

La Maison sur le Rivage - Daphné du Maurier


En Cornouailles, dans une très ancienne demeure, un homme cède à la tentation de vérifier les effets d'une nouvelle drogue mise au point par un savant réputé. C'est le début d'un long voyage, au cours duquel il va se retrouver plongé dans un passé vieux de plus de six siècles. Mais les troublantes scènes dont il va être le témoin invisible sont-elles pure illusion ? Les personnages qu'il croise ne sont-ils que des fantômes nés de son imagination ? Maniant avec une habileté diabolique la tension psychologique et le suspense, Daphné Du Maurier trame une incroyable histoire hantée où hallucination et réalité, passé et présent finissent par se recouper étrangement. Dans ce roman, un des classiques de Daphné Du Maurier, le lecteur retrouvera avec bonheur le mystère de Rebecca, le climat angoissant de Ma cousine Rachel, l'aventure de L'Auberge de la Jamaïque.



Encore un livre qui dormait dans ma PAL depuis trop longtemps. J'ai été bien inspirée de le ressortir, parce que j'ai vraiment passé un agréable moment. Tout y est : aventure, complot, meurtres sur fond de roman historique, bref, vous l'aurez compris, tous les ingrédient sont rassemblés ici pour en faire un récit à tendance hautement addictive. Une fois plongé dans l'histoire de Richard Young vous ne pourrez plus décrocher et vous n'aurez de cesse de connaître le fin mot de l'histoire !


Le manoir de Tiwardrai est cette Maison sur le Rivage dont le récit emprunte le nom, et qui  m'intriguait jusqu'à ce que j'en découvre la source. C'est une bâtisse qui a depuis longtemps disparue lorsque Richard plonge dans le passé pour la première fois, à l'aide d'une drogue énigmatique que son ami Magnus a perfectionné et qu'il lui a proposé de tester dans sa maison de Cornouailles. Richard est seul, sa femme et ses enfants doivent le rejoindre pour les vacances. En attendant, les jours passent trop vite pour lui alors qu'il sombre progressivement dans l'excitation que lui procure ses multiples glissements dans le passé. C'est là que, témoin invisible des évènements, il assiste aux complots, aux amours et aux dénouements de mystérieuses intrigues politiques qui semblent se jouer autour d'une famille noble ayant existé près de 600 ans auparavant, à Tiwardrai.

Dès les premières lignes du récit, le lecteur est projeté aux côtés de Richard Young dans un passé lumineux, loin de sa vie monotone, peuplé de personnages hauts en couleur qu'il suit et regarde évoluer à travers l'espace-temps, et auxquels il s'attache progressivement, au point que son existence devient insipide. L'arrivée soudaine de sa femme et de ses enfants va mettre un terme à ces voyages et constituer un fâcheux contre-temps. Malgré la présence de toutes ces personnes sous son toit, Richard parvient encore à s'éclipser pendant la nuit. Mais la drogue entraîne des effets indésirables dont il va faire les frais, et perturbe également sa vision de la réalité. Le passé et le présent se confondent peu à peu dans son esprit, et malgré les changements opérés en lui et les conséquences du mystérieux produit sur son organisme, il n'arrive pas à se soustraire à l'attrait que cette époque reculée exerce sur lui... 

On est loin de l'histoire de "Rebecca" et du plaisir que m'avait procuré "Ma cousine Rachel", deux romans absolument incontournables de cet auteur, dont l'intrigue et l'atmosphère sombre et angoissante étaient particulièrement bien décrites. J'ai tout de même passé un agréable moment avec une intrigue dont les rebondissements se poursuivent jusqu'à la fin. Et j'ai retrouvé avec plaisirs les descriptions magnifiques de la côte de Cornouailles que j'avais découvertes dans "L'Auberge de la Jamaïque", avec ses falaises et ses paysages vallonnés.

Un récit plein d'aventure, qui constitue une excellente escapade loin du quotidien !

(Je souhaitais lire ce roman dans le cadre du challenge Vintage, mais je me suis rendue compte que l'époque évoquée ne correspond pas aux critères ! Ce qui va me permettre de choisir un autre roman pour ce challenge !)


La Maison sur le Rivage - Daphné du Maurier - Le Livre de Poche - 2003



   

9 commentaires:

  1. Un roman que j'ai lu il y a plusieurs années, pour renouer avec Du Maurier, je n'y ai pas retrouvé le plaisir que j'avais ressenti à la lecture de "Rebecca" mais j'en garde toutefois un bon souvenir !!!

    RépondreSupprimer
  2. J'adorais ce type de lectures plus jeune...à retenter un jour pourquoi pas !

    RépondreSupprimer
  3. @Georges : Ce sera un très bon souvenir pour moi aussi !
    @Antigone : Ça fait du bien de se plonger dans des choses légères et dépaysantes !

    RépondreSupprimer
  4. Il me tente beaucoup celui-là. J'aime du Maurier!

    RépondreSupprimer
  5. Je crois que je vais noter pour une lecture de week-end froid ou des vacances :)

    RépondreSupprimer
  6. @Karine : Moi aussi j'aime beaucoup ses romans, celui-là est un tout petit moins bien que les autres, mais j'ai quand apprécié le voyage !
    @Sabbio : Excellente initiative !

    RépondreSupprimer
  7. J'aime beaucoup les romans de Daphné du Maurier, je le lirai donc sûrement aussi celui là. As-tu lu La chaîne d'Amour?

    RépondreSupprimer
  8. @Tiphanie : Non mais il est dans ma PAL ainsi que "Jeunesse Perdue" mais j'hésite un peu pour ces deux là. Je ne sais pas pourquoi... Est-ce que tu l'a lu et qu'il t'a plu ?

    RépondreSupprimer
  9. Je ne connais pas Jeunesse perdue mais j'ai beaucoup aimé La Chaîne d'amour. On retrouve un peu le côté à la limite du surnaturel. C'est une belle histoire.

    RépondreSupprimer

Tranches... de livres ! © 2014 - Designed by Tranches... de Livres !, Plugins By MyBloggerLab.com