• /

mardi 2 novembre 2010

Le Menteur - Henry James


Le colonel Capadose est un homme fascinant : séduisant, beau parleur, bon cavalier, aimé des femmes - et surtout de la sienne, Everina -, il réunit toutes les qualités dont on peut rêver. Seule ombre au tableau, c'est un menteur invétéré qui affabule à longueur de journée. Lorsque Oliver Lyon, un peintre de talent, amoureux d'Everina, décide de réaliser un portrait du colonel qui révélera au grand jour sa véritable nature, les choses se compliquent... Un court chef-d'œuvre sur l'obsession de l'imposture et une vibrante histoire d'amour.

Ce livre est le premier que je découvre de cet auteur, et ceci grâce au challenge Henry James de Cléanthe. et le moins que je puisse dire, c'est que je ne suis pas déçue. Le style d'Henry James, est simple, fluide, sans lourdeur, très agréable à lire. Les personnages évoqués dans ce récit sont extrêmement intéressants, je dirai même attachants, surtout le fameux colonel Capadose malgré ses élucubrations et ses mensonges qui se succèdent au fil des pages, devant l'incrédulité du jeune peintre Oliver Lyon.

L'histoire débute dans le manoir d'un vieil homme dont Lyon doit réaliser le portrait, mais lors du dîner, il remarque une femme d'une beauté incroyable qui n'est autre que son ancien amour de jeunesse, Everina. Elle a, depuis, épousé le colonel Capadose, menteur invétéré et beau parleur, un homme dont elle est profondément éprise malgré ses défauts. Oliver est déterminé à confondre le colonel, mais surtout Everina, qu'il soupçonne de couvrir son époux. La nature orgueilleuse de cette femme qu'il a jadis aimé ne peut pas, d'après lui, s'accorder à ces mensonges répétitifs et honteux. Il souhaite surtout qu'elle reconnaisse enfin que c'est lui qu'elle aurait dû épouser pour être heureuse.

Oliver Lyon souhaite donc, grâce à un portrait qu'il se propose de réaliser, dévoiler la nature profonde du Colonel Capadose. Mais les circonstances lors desquelles la toile sera découverte vont le plonger dans un désarroi total.

Cette nouvelle est un vrai plaisir, l'amour y apparaît plus fort que la médisance, et le plus mesquin des hommes n'est finalement pas celui qu'on croit. C'est un début très prometteur pour moi, et une belle entrée en matière avant d'attaquer Les Ailes de la Colombe du même auteur...


Le Menteur - Henry James - Editions Gallimard - Collection Folio 2 Euros - 2006

         


4 commentaires:

  1. J'aime beaucoup l'univers de HJames. Je ne connaissais pas ce titre et j'aime la morale finale. A+

    RépondreSupprimer
  2. Je regrette de ne pas l'avoir acheté quand j'en ai eu l'occasion... Pour l'instant, je n'ai pas encore commencé ce challenge mais j'aime énormément cet énorme et je pense commencer par portrait de femme

    RépondreSupprimer
  3. Je viens de mettre à jour la page du challenge, avec le lien vers ton billet. Bonnes lectures jamesiennes.

    RépondreSupprimer
  4. Merci Cléanthe ! en fait je viens de me rendre compte que j'ai lu "Le Tour d'Ecrou" il y bien longtemps. Ce qui fait du "Menteur" mon second roman d'Henry James !

    RépondreSupprimer

Tranches... de livres ! © 2014 - Designed by Tranches... de Livres !, Plugins By MyBloggerLab.com