• /

mercredi 17 novembre 2010

La Jeune Fille à la Perle - Tracy Chevalier


La jeune et ravissante Griet est engagée comme servante dans la maison du peintre Vermeer. Nous sommes à Delft, au dix-septième siècle, l'âge d'or de la peinture hollandaise. Griet s'occupe du ménage et des six enfants de Vermeer en s'efforçant d'amadouer l'épouse, la belle-mère et la gouvernante, chacune très jalouse de ses prérogatives. Au fil du temps, la douceur, la sensibilité et la vivacité de la jeune fille émeuvent le maître qui l'introduit dans son univers. A mesure que s'affirme leur intimité, le scandale se propage dans la ville... Un roman envoûtant sur la corruption de l'innocence, l'histoire d'un cœur simple sacrifié au bûcher du génie.

Griet est une jeune fille de seize ans qui grandit dans cette Hollande du XVIIème siècle, si habilement décrite par Tracy Chevalier. Suite à l'accident qui a rendu son père aveugle et incapable de poursuivre son métier de faïencier, elle est envoyée comme servante chez les Vermeer afin d'aider sa famille qui sombre peu à peu dans la pauvreté. Issue d'un milieu protestant, la voilà obligée de côtoyer le quartier catholique, et d'évoluer parmi des gens qu'elle ne connait pas, dont les comportements et les agissements la déstabilisent souvent.

Il y a d'abord le maître - Vermeer lui-même - dont elle fait la connaissance dès les premières pages, et qui la trouble immédiatement, un homme froid, distant, parfois égoïste, et finalement entièrement dévoué à son art, et qui jusqu'au bout s'attachera à faire taire ses émotions et à camoufler son jugement, même devant l'incroyable sensibilité artistique de Griet. Il y a ensuite sa femme, Catherina, autoritaire, jalouse, maladroite, et souvent absorbée par ses multiples grossesses. Et puis ses filles : l'aînée dont la gentillesse est douce à Griet, et Cornélia au caractère mesquin, qui jubile à chaque mauvais coup, déteste la jeune servante, et parviendra finalement à la faire chasser... Maria Thins, la mère de Catherina, une vieille femme pleine de sagesse et Tanneke, la servante, détestable personne toute entière dévouée à sa maîtresse. 

J'avais beaucoup entendu parler de cette histoire, et je me devais de lire ce livre qui dormait dans ma PAL depuis si longtemps. Maintenant que c'est fait, j'éprouve comme une petite déception en constatant que cette lecture ne restera malheureusement pas inoubliable. Pourtant, le sujet est original, et quoi de plus excitant que d'imaginer, en observant cette toile, l'existence de cette jeune servante qui a servi de modèle, et les circonstances qui l'ont amené à le devenir ? 


La Hollande de Vermeer est admirablement décrite par l'auteur, et c'est cet aspect-là en particulier qui a retenu mon attention. On marche aux côtés de Griet dans les ruelles de Delft, on explore les bords des canaux aux eaux sombres, on passe sous les murs des églises, et surtout, on a vraiment cette sensation d'évoluer parmi la foule des badauds un jour de marché... Les descriptions de Tracy Chevalier sont très réalistes, soulignées par un style délicat, simple et agréable. Les duretés de la vie à cette époque sont très bien restituées, on prend pleinement conscience de la réalité de cette période de l'histoire, de la présence de la maladie ou des privations qui fauchaient des vies à chaque moment. Frans, le frère cadet de Griet, doit partir en apprentissage pour apprendre le même métier que son père malgré les rigueurs de ce travail. Et toujours, l'ombre de la pauvreté plane sur la famille... 

Les oeuvres du peintre sont habilement disséminées dans le récit, on a l'impression de les voir de nos propres yeux tant leurs descriptions sont détaillées, et le processus entier, depuis le broyage des couleurs et des minéraux jusqu'aux gestes de l'artiste sur la toile, est extrêmement intéressant à suivre. Tout est recréé de manière à ce que le lecteur fasse partie intégrante de ce grand "tableau" que constitue le récit de la Jeune Fille à la Perle.

Mais ce qui fait le coeur de l'histoire, c'est à dire Griet et le fameux tableau qui la représente, ses émotions lorsqu'elle le cotoie, lui, son maître, et bien sûr, sa relation ambiguë avec lui et avec sa peinture, tous ces éléments sont traités au final d'une manière assez fade, et il m'a manqué ce petit quelque chose qui aurait pu me faire succomber totalement... Peut-être est-ce dû en partie au caractère de Griet qui, certainement, doit s'endurcir pour accepter de vivre parmi des étrangers, renoncer à son libre-arbitre et à sa liberté, et s'enfoncer, jour après jour, dans des tâches ménagères qui l'épuisent... Mais je l'ai trouvé un peu trop lisse, un peu trop froide - elle aussi - toujours dans la retenue malgré son jeune âge, jusqu'à sa coiffure qu'elle tente de maîtriser parce que, les cheveux lâchés, elle ne se reconnait plus. La dernière partie du livre est celle qui m'a le plus intéressée. Les évènements se précipitent et on sent bien que la chute de Griet se prépare. Même si ce récit est fictif, la personnalité de l'artiste telle qu'elle est décrite me l'a rendu extrêmement antipathique, jusqu'au bout. Les personnages qui m'ont surtout ému sont sans conteste le père de Griet, homme affaibli et diminué par son handicap, mais tellement sensible aux descriptions de sa fille lorsqu'elle évoque les magnifiques peintures de Vermeer, et Pieter-fils, qui tombe amoureux d'elle au premier regard, et n'hésite pas à bousculer les convenances quand il le juge utile. Il est, de plus, l'être le plus honnête et le plus généreux dans toute cette histoire...

Un ouvrage qui m'a donné envie d'en apprendre plus sur ce peintre, sur la genèse de ses tableaux et sur les petits détails de sa vie. Un livre à conseiller à tous les amoureux de l'art en général pour cet admirable travail de recherche que Tracy Chevalier a accompli.

La Jeune fille à la Perle - Tracy Chevalier - Editions Gallimard - Folio - 2002


17 commentaires:

  1. Je pense que j'ai aimé plus que toi. Ça m'avait vraiment beaucoup plu, malgré un côté un peu lisse, comme tu le fais remarquer. La relation ambigüe ainsi que la chute m'ont interpellée.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai préféré du même auteur "la dame à la licorne". Il y a toujours chez Tracy Chevalier un côté "bien ficelé" qui se fait trop sentir, elle frôle souvent le romanesque dans le mauvais sens du terme à mon avis ...

    RépondreSupprimer
  3. voilà un auteur que j'ai envie de découvrir pour en avoir beaucoup entendu parler... je craquerai peut-être lors d'une prochaine descente en librairie !

    RépondreSupprimer
  4. @Karine : Oui, j'en attendait sûrement plus, j'ai effectivement été un petit peu déçue.
    @Hélène : Je comprends ce que tu veux dire. C'est aussi cet aspect qui m'a un peu agacée. Quitte à faire dans la fiction, autant y mettre plus de souffle ! J'ai trouvé l'ensemble un peu plat... J'ai aussi "La Dame à la Licorne" dans ma PAL. Peut-être qu'il me plaira plus. On verra !
    @George : Malgré mon ressenti, je compte bien persévérer avec cette auteur. Son livre "Prodigieuses créatures" me tente bien !

    RépondreSupprimer
  5. J'ai toujours hésité à lire cet auteur... et j'hésite toujours après ton billet bien qu'il soit très beau... Il me semble qu'il passe bientôt sur arte... Je regarderai peut-être le film... et je lirai le livre quand j'aurai du temps. Je crois que pour cet auteur que je ne connais pas, je commencerai bien par son dernier livre sur les fossiles...qui me tente davantage

    RépondreSupprimer
  6. @Maggie ! J'ai raté le film cette semaine sur Arte ! Je suis trop déçue ! Certains s'accordent à dire que le film est presque mieux que le livre ! Et "Prodigieuses créatures" m’attire énormément moi aussi ! Je pense que je vais en faire l'acquisition dans pas longtemps...

    RépondreSupprimer
  7. Bonsoir, As-tu vu le film tiré du roman ? C'est avec Colin Firth. Tu parles de froideur et dans le film on la ressent. Tout est maîtrisé, en retenu. A+

    RépondreSupprimer
  8. @Syl : Bonsoir !! Non j'ai raté le film (quelle déception ! Colin Firth avec des cheveux longs...) mais une amie à moi l'a vu et m'a assuré qu'elle l'avait préféré au livre. Je pense que j'essaierai prochainement de me dégoter le DVD si c'est possible !!

    RépondreSupprimer
  9. Je ne l'ai jamais lu mais il me tente bien!!

    RépondreSupprimer
  10. @Hérisson08 : Franchement, je le conseille ! Ce n'est pas un coup de coeur, mais c'est une excellente lecture qui a l'avantage de m'avoir fait voyager !...

    RépondreSupprimer
  11. Je n'ai pas manqué le film sur Arte ( et j'ai ainsi mieux compris ton blog-it ;o))...mais je n'ai jamais lu le livre. C'est une belle histoire, dommage qu'elle manque de souffle comme tu l'as ressenti. La version film m'a beaucoup plu, elle semble un peu différente du récit.
    Sinon, côté Pal, tu es décidément ma gagnante du mois !!

    RépondreSupprimer
  12. @Antigone : Moi je l'ai loupé ! Pfff... Il faut pourtant que je le vois... Grande gagnante ? Voilà une bonne nouvelle (pour ma PAL !) C'est vrai que j'ai décidé de dépoussiérer un peu quelques vieux livres qui traînaient sur mes étagères depuis un moment !...

    RépondreSupprimer
  13. Merci pour ce billet finement rédigé...
    Dommage, j'ai loupé le film, il m'aurait plût de le voir ! Mais pourquoi pas plonger dans ces pages qui nous font entrer dans l'intimité de l'artiste et de son modèle... et pourquoi pas aller au-delà de cette légère déception pour plonger dans les méandres des rues de Delft et des sentiments des uns et des autres ?
    Peut-être me laisserais-je tenter, le sujet a de quoi me séduire... ;-)))

    RépondreSupprimer
  14. Le film est passé l'autre jour mais malheureusement je captais mal Arte :/ Je crois néanmoins que je me contenterai de voir le film, grâce à ton billet ^^

    RépondreSupprimer
  15. @Tatieva : Laisse-toi tenter !
    @Sabbio : Ce serait dommage de passer à côté !

    RépondreSupprimer
  16. J'avais beaucoup aimé ce titre et son originalité... Dommage que tu ai été un peu déçue! malheureusement ça arrive souvent quand on en a trop entendu parler!

    RépondreSupprimer
  17. @Azilis : Oui, je pense que c'est aussi un peu à cause de ça...

    RépondreSupprimer

Tranches... de livres ! © 2014 - Designed by Tranches... de Livres !, Plugins By MyBloggerLab.com