• /

lundi 19 juillet 2010

Lune Bleue - Laurell K. Hamilton



Richard, mon ex-fiancé et chef de la meute de loups-garous locale, était en train d'étudier les trolls dans le Tennessee quand il a été arrêté... pour tentative de viol. D'accord, nous ne sommes pas en très bons termes depuis que je l'ai plaqué pour Jean-Claude, le vampire qui me courait après depuis une éternité. Mais tout de même, je connais bien Richard. Je sais qu'il ne ferait jamais une chose pareille. Je flaire comme une machination, et déjouer les machinations, c'est mon passe-temps favori quand je ne suis pas en train de relever les morts. Donc, cap sur le Tennessee pour aller délivrer Richard. Le seul problème, c'est que je ne sais pas comment Jean-Claude va réagir. Enfin, quand je dis "le seul problème "... Je suis sûre que ça ne le restera pas longtemps.



Je crois qu'il est temps pour moi de faire une petite pause dans les aventures d'Anita Blake. Non que ce dernier opus ne m'ait pas plu, bien au contraire ! Pour moi, Lune bleue est l'un des meilleurs de la série jusqu'à maintenant. Mais je pense qu'il est temps de souffler un peu entre deux séances d'hémoglobine, de crocs, de parties de jambes en l'air et de rencontres avec des monstres de tout...poils.

Je devrais pourtant avoir envie de connaitre la suite, mais je pense que j'ai fait l'erreur de dévorer les 8 premiers volumes d'un coup, et trop c'est trop. Je vais donc lâcher la bit-lit pendant un temps, et reprendrai le fil des aventures de notre chasseuse de vampire-nécromancienne un peu plus tard.


Dans tous les cas, ce volume a été un véritable plaisir du début à la fin, même si je l'ai trouvé encore plus glauque que les autres ! Anita nous dévoile des facettes très sombres de sa personnalité. Il n'y a pas un seul temps mort tout au long de cette aventure qui se déroule en dehors des murs de St- Louis une fois encore, pour mon plus grand plaisir. Car qui dit loin de St-Louis dit... loin de Jean-Claude que je ne peux décidément plus encadrer ! (surtout ses fringues ! désolée de froisser les fans !) Encore et toujours de nouveaux personnages portés sur le devant de la scène pour prêter main-forte à notre héroïne, et quels personnages : éphèbes et monstres de séduction sous toutes leurs formes, un véritable concentré de testostérones, on en redemande !! La palme étant pour la fameuse meute de léopards-garous dont chaque personnage est juste irrésistible et possède sa propre personnalité. Mine de rien, on s'y attache à ces petits !...


Mais le schéma du récit reste sensiblement le même que dans les précédents volumes, malheureusement. Ca démarre en général sur les chapeaux de roue, la participation d'Anita étant réclamée à corps et à cris sur les lieux d'un crime, auprès des autorités du coin, ou tout simplement par une vieille connaissance perdue au fond des bois comme c'est le cas dans ce volume. Puis les ennuis commencent.... Et là c'est palabres et débordements.
Des discussions à n'en plus finir sur les ramifications des meutes locales et leur hiérarchie on ne peut plus compliquée. Ou les us et coutumes et autres leçons de maintien à respecter devant une assemblée de vampires qui - soit dit en passant - passent leur temps à organiser des cérémonies en accoutrements sado-masochistes ou des séances de tortures à tout-va sur tout ce qui passe à leur portée...


Débordements, parce qu'entre deux séances de flinguage, Anita trouve toujours un peu de temps pour passer un bon moment avec l'un ou l'autre des protagonistes (normal, vous allez me dire, quel mal y'a-t-il à se faire du bien ? même si c'est à moitié couverte de tripes ou autres résidus de morts-vivants !...)

En général, on a droit à un second affrontement qui sera probablement le plus décisif, là où les gentils gagnent toujours, et enfin chacun rentre chez soi, parfois salement amoché, mais qu'importe ! Les bons ont encore gagné !


Bref, sans avoir été le moins du monde déçue par ce tome-ci, je préfère mettre un peu de distance entre Anita et moi, sa pudeur en passe de disparaître complètement, ses nombreux pouvoirs dont les fameuses marques augmentent la puissance à chaque tome, si bien qu'on est en droit de se demander à quel moment elle en viendra à contrôler l'attraction terrestre ou le cycle des saisons, ses flingues, ses éternels cas de conscience, son vampire aux chemises transparentes, sans oublier le beau Richard et ses états d'âme, un loup-garou comme on en rêve toutes, avec des cheveux brillants comme de la soie (ben oui : les cheveux c'est quelque chose qui fascine Laurell Hamilton ! Elle en fait des descriptions sans fin pour chaque personnage !)

Pour résumé, les dernières semaines ont été riches en rebondissements, en situations cocasses, en défilés de mannequins plus ou moins surnaturels, en crimes et sacrifices de tout poils, et je ne regrette absolument pas d'avoir découvert cette série ! Ouf ! On va pouvoir se consacrer un peu à autre chose !! (Toute cette tension sexuelle, ça vous use une femme !)

Série Anita Blake - Tome 8 : Lune Bleue - Laurell K. Hamilton - Editions Bragelonne - Collection Milady - 2009

2 commentaires:

  1. Bonjour Vilvirt,
    Je me documente. J'ai acheté samedi les 3 premiers volumes. J'avoue que moi aussi, je n'aime pas les tenues de JC. Ca fait petit minet et les chemises à jabot... Pour l'instant, je m'amuse ! On verra la suite. Biz

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Syl ! Contente de te retrouver ! J'ai beaucoup aimé le début de la série Anita Blake (je ne connaissais pas la bit-lit avant, et je trouvais ça sympa !) mais avec le temps, j'ai commencé à me lasser. Ce qui ne sera peut-être pas ton cas ! Je te souhaite beaucoup de plaisirs parmi les sexy boys d'Anita !!

    RépondreSupprimer

Tranches... de livres ! © 2014 - Designed by Tranches... de Livres !, Plugins By MyBloggerLab.com